Nicolas Mazure

De Wikimanche

Nicolas Mazure, né à Subligny, mort à Paris le 25 juin 1685, est une personnalité catholique de la Manche.

Biographie

Il est originaire du diocèse d’Avranches et, ordonné prêtre le 17 avril 1732, il succède, comme curé de la paroisse Saint-Paul à Paris, à son oncle Guillaume Mazure l'Ancien, décédé le 12 mars 1633. Licencié en théologie à la Faculté de théologie de la Sorbonne en 1636, il prend son bonnet de docteur le 8 mai de la même année. Il est grand-maître de l’oratoire du roi jusqu’en 1653. Très tôt, il fait partie des amis de l’abbaye de Port-Royal : le 25 juillet 1643, il accorde son approbation au livre fameux du théologien Antoine Arnauld : De la fréquente communion (1643) et il est membre de la Compagnie du Saint-Sacrement de Paris (1644-1645). Il est vraisemblablement à l’origine de la venue dans la capitale de plusieurs membres de la famille Dirois, Étienne, François et Pierre, des compatriotes d’Avranches, qui seront plus ou moins longtemps professeurs aux petites écoles de Port-Royal.

La publication de son livre intitulé : L’Obligation des fidèles de se confesser à leur curé, en 1653, vaut à Nicolas Mazure de croiser le fer avec les jésuites, qui l’attaquent vivement (novembre 1655), mais il est vigoureusement défendu par ses confrères curés de Paris. Et il se range lui-même parmi les défenseurs d’Antoine Arnauld, à la Sorbonne, en refusant de le condamner en 1656. De concert avec son ami Thomas Fortin, un autre Normand, proviseur du collège parisien d’Harcourt, Mazure apporte son appui aux disciples de saint Augustin, dans l’affaire des curés de Paris (1661).

Lieu d'inhumation

En 1664, il échange sa cure contre l’abbaye de Saint-Jean-en-Vallée, au diocèse de Chartres, avec André Hameau, docteur de Sorbonne, qui prend le titre de curé de Saint Paul le 19 juillet 1664. En 1673, un manuscrit antijanséniste désigne Mazure parmi les docteurs « jansénistes insignes ». En 1682, doyen de la Faculté de théologie, il intervient en gallican convaincu dans l’affaire des Quatre Articles.

Il meurt le 25 juin 1685 tout près de l’église Saint-Eustache et il est inhumé dans le chœur de Saint-Paul le lendemain.

Publications

  • À Mr. l'official de Paris ou à Mr. le vicerégent de l'officailité dudit Paris, 1659
  • Analyse de la vie de Messire Nicolas Mazure : indigne curé de Saint-Paul sd [1660]

Sources

  • R. Rapin, Mémoires, éd. L. Aubineau, Paris, 1865, 3 vol., index.
  • G. Hermant, Mémoires (1630-1663), éd. A. Gazier, Paris, 1905-1910, 6 vol., index.
  • J. Lesaulnier et A. McKenna (dir.), Dictionnaire de Port-Royal, Paris, Champion, 2004, p. 732 (notice de Jean Lesaulnier).