Nicolas Frémin de Beaumont

De Wikimanche

Nicolas Frémin de Beaumont, né à Coutances le 10 avril 1744 et mort à Anneville-sur-Mer le 31 décembre 1820, est un homme politique de la Manche, magistrat de profession.

Peu de temps avant la Révolution, il est nommé maire de Coutances ; poste qu'il occupe de 1787 à 1790[1].

Il est procureur général syndic du département de la Manche de 1790 à 1792. Nommé commissaire du roi près du tribunal criminel de la Manche, il donne sa démission le 10 janvier 1792. Il est remplacé par Victor Avoyne de Chantereyne.

Sous-préfet de Coutances sous le Consulat, il est élu député en 1804. En 1810, l’Empereur en fait le premier préfet des Bouches-du-Rhin en Hollande[1].

À la première Restauration, il est nommé Préfet de la Vendée, mais il demeure fort peu de temps à ce poste. Au retour définitif des Bourbons, il rentre à Coutances s’occuper de botanique[1].

Il est le frère de Gabriel Frémin du Mesnil.

Notes et références

  1. 1,0, 1,1 et 1,2 Dictionnaire des personnages remarquables de la Manche, tome 2, Jean-François Hamel, sous la direction de René Gautier, Éditions Eurocibles, Marigny, ISBN 2914541147.

Lien externe