New York et Cherbourg

De Wikimanche

New York vue depuis la statue de la Liberté.
Affiche promotionnelle de la Cunard Line.

New York entretient avec Cherbourg-en-Cotentin des relations anciennes, essentiellement maritimes.

Les deux villes sont séparées par 5 535 km, soit 2 989 miles nautiques.

New York

New York est la plus ville la plus peuplée des États-Unis d'Amérique, avec 8,6 millions d'habitants. C'est un centre commercial, financier, culturel et touristique parmi les plus importants au monde. Elle couvre 1 214 kilomètres carrés. Elle est fondée en 1624 et existe comme municipalité depuis 1653. Elle a été la capitale des États-Unis de 1785 à 1790. Elle est surnommée « The Big Apple » (La grosse pomme).

Liaison maritime

Chg-NewYork2.jpg
Publicité de la White Star Line pour sa liaison Cherbourg-New York.

La première liaison maritime entre Cherbourg et New York est établie en 1847 par le paquebot à aubes français L'Union. Il appareille de Cherbourg le 22 juin [1]. On ne sait quand il arrive.

Le 1er janvier 1892, ouverture à New York du centre d'hébergement d'Ellis Island qui verra désormais transiter tous les immigrants en provenance, notamment, de Cherbourg.

Il faut attendre mars 1895 pour entendre parler de liaison régulière. En mars, la compagnie allemande Hamburg American Line décide que ses paquebots de la ligne Hambourg-New York feront désormais escale à Cherbourg, à l'aller comme au retour. En 1896, la compagnie allemande Norddeutscher Lloyd choisit Cherbourg comme port d'escale français de sa ligne Brême-New York.

Un paquebot nommé New York, de la compagnie American Line, est aussi un visiteur régulier du port de Cherbourg. C'est lui qui inaugure la liaison Cherbourg-New York le 25 mars 1899 pour l'American Line.

Le New York Hôtel (Cherbourg), 85 rue du Roule, est un ancien hôtel de Cherbourg construit par la compagnie maritime Royal mail. Il ferme en 1932.

En 1900, la Compagnie internationale des wagons-lits et des grands express européens (CIWL) lance le New York Express reliant Paris à la ville américaine par le rail (jusqu´à Cherbourg), puis la mer, service transatlantique assuré par la Norddeutscher Lloyd [2].

voir l'article détaillé Ligne maritime Cherbourg-New York

Personnalités

Charles Lindbergh en 1927.

Cherbourg est la première ville survolée par l'aviateur américain Charles Lindbergh (1902-1974) le 27 mai 1927 lorsqu'il réalise la première traversée aérienne de l'Atlantique sans escale.

Le dessinateur Jacques Rouxel, né en 1931 à Cherbourg, fait une partie de ses études au lycée français de New York, où il a obtenu son baccalauréat en 1946.

La statue de la Liberté.

Au milieu des années 1950, Abraham Spanel (1901-1985), Américain francophile, veut faire ériger en rade de Cherbourg une réplique de la statue de la Liberté, qui serait en quelque sorte le pendant de celle qui trône à l'entrée du port de New York. Le rêve ne paraît pas utopique car Abraham Spanel est milliardaire. Mais le projet tombe rapidement à l'eau [3].

La danseuse Nathalie Barraux, née en 1959 à Cherbourg, parfait son apprentissage en suivant les cours de Merce Cunningham et Alwin Nikolais à New York.

Le compositeur Igor Ballereau, né à Cherbourg en 1969, s'installe à New York en 2007, où il fonde le label ShSk'h.

L'écrivaine Justine Bo, née en 1989 à Cherbourg, s'installe à New York en 2014 pour étudier le cinéma.

Arts

Notes et références

  1. Le 22 juin, selon le site de la ville de Cherbourg et « Cherbourg, port du Titanic et des transatlantiques », La Presse de la Manche, hors-série, octobre 2011, p. 141 ; le 21 juillet, selon Cherbourg économique, Impr. Jacqueline, Cherbourg, juillet, 1960, p. 69 et Bernard Launey, Cherbourg 1900-1975, impr. La Dépêche, 1976, p. 39.
  2. Éric Fottorino, Aventures industrielles, Stock, Paris, 1996, p. 248.
  3. François Simon, « La rêve américain du roi du latex a capoté », Ouest-France, 4 juillet 1986.