Naufrage du Ville-de-Cherbourg

De Wikimanche

Naufrage du Ville-de-Cherbourg (1903)

Le vapeur Ville-de-Cherbourg fait naufrage au cours de la traversée qu'il effectuait entre Cherbourg et Le Havre (Seine-Maritime) [1].

Il part du Havre le mardi 26 mai 1903, avec un équipage de deux hommes dont le commandant Le Braz, et onze autres marins destinés à former l'équipage du navire Neuilly en armement à Cherbourg [1]. Mais il n'arrivera jamais à Cherbourg, qu'il aurait dû toucher vers 4 h du matin le lendemain.

Le 28 mai, des torpilleurs appareillent de Cherbourg pour patrouiller en mer [1]. Ils ne retrouvent que quelques morceaux d'épave. Des chalutiers du Havre repêchent, eux, à 10 miles au large du cap de la Hève, le corps d'un des matelots du Ville-de-Cherbourg, un Breton de Lannion (Côtes-du-Nord) du nom de Kergoal [1].

Quelques jours plus tard, le bilan est alourdi : on parle maintenant de 24 morts [2].

La cause du naufrage n'est pas connue [1]. Les spécialistes excluent un abordage et pensent plutôt à une voie d'eau ou une explosion de la chaudière [2]. Dans tous les cas, le naufrage a dû être d'une « rapidité foudroyante » car aucun des deux canots n'a été mis à l'eau [2].

Notes et références

  1. 1,0 1,1 1,2 1,3 et 1,4 « La disparition de la “Ville-de-Cherbourg” », L'Illustration, juin 1903.
  2. 2,0 2,1 et 2,2 « Perte de la “Ville-de-Cherbourg” », L'Ouest-Éclair, 1er juin 1903.