Monument aux morts de 1870 (Coutances)

De Wikimanche

Le monument aux morts de 1870 de Coutances est un monument commémoratif de la Manche.

À l'origine, le monument se décompose en deux parties : un socle dédié à la mémoire des soldats et marins morts pour la Patrie lors de la guerre de 1870, et une statue du maréchal de Tourville [1], qui le couronne. Le monument résulte d'un legs de l'avocat Barbier en 1901 et d'une souscription publique lancée en 1906, comme inscrit sur le socle. L'inauguration a lieu le 15 septembre 1907 en présence de Raphaël Miliès-Lacroix, ministre des Colonies [2].

La statue de bronze, due au sculpteur Ernest Hulin, représentant Tourville est fondue en 1943 pendant l'occupation allemande de la Seconde Guerre mondiale.

Le socle du monument, désormais privé de la statue de Tourville, représente sur une face un marin adossé à un mat brisé avec une hache à la main. Le blason de Coutances est sculptée au-dessus de la dédicace « A Tourville 1642 - 70 ». Sur l'autre face, un jeune soldat mort est tenu dans ses bras par une femme ailée, symbolisant la France, qui l'embrasse. Le monument est exposé, en deux parties, dans le jardin des plantes de Coutances.

En 1952, l’État fait don à la ville d'une statue en pierre de Tourville due au sculpteur Hubert Yencesse, également visible à proximité, dans le jardin des Plantes.

Notes et références

  1. La famille de Tourville possédait un hôtel à Coutances, l’hôtel Costentin de Tourville ou Bourdon de la Croix, désormais occupé par la congrégation du Sacré-Cœur, au 4, rue Quesnel-Canveaux.
  2. René Le Texier, Coutances, histoire et description, éd. Ocep, Coutances, 1973.

Liens internes