Montsenelle

De Wikimanche

Montsenelle est une commune du département de la Manche située dans le canton de Créances.

Commune de Montsenelle Coordonnées géographiques de la mairie Logo-Mairie.png
49° 18' 0.27" N, 1° 29' 4.48" W (OSM)
Arrondissement Coutances
Chargement de la carte...
Canton Créances
Intercommunalité La Haye-du-Puits
Gentilé à définir
Population 1 398 hab. (2016)
Superficie 43,08 km²
Densité 32 hab./km2
Altitude 1 m (mini) - 123 m (maxi)
Code postal 50250
N° INSEE 50273
Maire Thierry Renaud
Communes limitrophes de Montsenelle
Neufmesnil Varenguebec, Cretteville, Vindefontaine Beuzeville-la-Bastille, Houtteville
La Haye Montsenelle Appeville, Baupte
La Haye Le Plessis-Lastelle, Vesly, Gorges Auvers

Périmètre de la commune nouvelle.
Périmètre de la commune nouvelle.



Géographie

Montsenelle s'inscrit dans le Parc naturel régional des Marais du Cotentin et du Bessin, classé en Zone naturelle d'intérêt écologique, faunistique et floristique (ZNIEFF) de type 2 et couvert par la convention de Ramsar. À ce titre, le territoire communal est soumis à la directive oiseaux et la directive habitats[1].

Le paysage est principalement constitué de bocage. Il existe également des zones de tourbe, à Saint-Jores, et de relief boisé, à Lithaire, avec le mont Castre.

Toponymie

Le nom de la commune est formé à partir du mont Castre qui domine la contrée, et du cours d'eau la Senelle, qui traverse les quatre communes [2].

Histoire

Le canton de Prétot (1792)
18e siècle

La seigneurie des Franquetot de Coigny est érigée en duché au profit de François de Coigny, maréchal de France, en 1747 [3].

En 1790 est créé le canton de Prétot. Il a pour chef-lieu Prétot et comprend les communes d'Appeville, Baupte, Beuzeville-la-Bastille, Coigny, Cretteville, Houtteville, Lastelle, Lithaire, Le Plessis, Saint-Jores, Sainte-Suzanne-en-Bauptois, Varenguebec, Vindefontaine. Il est supprimé en l'an VIII (1801).

Seconde Guerre mondiale

Le 3 et 4 juillet 1944, les Américains construisent un terrain d'aviation long de 1 097 mètres. Ils engagent de furieux combats dans le secteur de Sainteny contre les Allemands de la 2e SS Panzer-Division. Le 358e Fighter Group est cantonné dans le château de Franquetot jusqu'au 4 août où il part s'installer à Boucey [4].

Fusions et réformes administratives

Les communes de Prétot et de Sainte-Suzanne-en-Bauptois signent une convention de fusion-association, puis une seconde de fusion simple le 13 décembre 1979. Le toponyme adopté sera Prétot-Sainte-Suzanne.

La commune de Montsenelle est créée le 1e janvier 2016 par la fusion de quatre communes, Coigny, Lithaire, Prétot-Sainte-Suzanne, Saint-Jores (anciennement Saint-Georges-en-Bauptois), sous le régime juridique des communes nouvelles instauré par la loi no 2010-1563 du 16 décembre 2010 relative à la réforme des collectivités territoriales [2][5]. Le siège de la nouvelle commune est fixé à Lithaire [2].

Administration

Circonscriptions administratives avant la Révolution

Circonscriptions administratives depuis la Révolution

Maires

Liste des maires
Période Identité Parti Qualité Observations
2016-actuel Thierry Renaud Chargé de planification à la Direction départementale des territoires et de la mer


En attendant les élections municipales de 2020, le conseil municipal élisant le maire sera composé des conseillers des anciennes communes.

pour les maires des communes historiques, voir les articles détaillés Administration de Coigny, Administration de Lithaire, Administration de Prétot-Sainte-Suzanne et Administration de Saint-Jores

Mairie

Une nouvelle mairie est inaugurée le 23 juin 2018, en présence de Stéphane Travert, ministre de l'agriculture [6]. Son coût est de 324 533 €.

Horaires d'ouverture
Jours Matin Après-midi Coordonnées de la mairie (Pour envoyer un mail et signaler une erreur cliquez ici)
Lundi - -
La mairie (2012)

La mairie (2012)

Adresse : Le Bourg
Lithaire
50250 Montsenelle

Tél./Fax : 02 33 46 14 97
Courriel : Contacter la mairie
Site internet : Pas de site officiel
Commentaire :
Source : Annuaire Service-Public (10 août 2012)

Mardi 10 h - 12 h 14 h - 16 h 30
Mercredi - -
Jeudi - 14 h - 16 h 30
Vendredi - -
Samedi - -


Mairies déléguées
  • Coigny : le lundi de 17 h et 19 h et le jeudi de 9 h 30 à 11 h 30
  • Prétot-Sainte-Suzanne : le mardi de 16 h à 18 h et le vendredi de 9 h à 12 h
  • Saint-Jores : le mardi de 16 h à 19 h et le vendredi de 9 h à 12 h

Démographie

De la Révolution à 2015

voir les articles détaillés Démographie de Coigny, Démographie de Lithaire, Démographie de Prétot-Sainte-Suzanne et Démographie de Saint-Jores

Depuis la création de la commune

Liste des communes déléguées de la commune nouvelle
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Canton
Lithaire 50273 CC de la Haye-du-Puits 14,21 570 (2016) 40 Créances
Coigny 50136 CC de la Haye-du-Puits 4,50 165 (2016) 37 Créances
Prétot-Sainte-Suzanne 50415 CC de la Haye-du-Puits 11,64 297 (2016) 26 Créances
Saint-Jores 50497 CC de la Haye-du-Puits 12,73 366 (2016) 29 Créances

Au 1e janvier 2015, elle s'étend sur une superficie de 43,08 km2, pour une population municipale, pour les quatre communes, de 1 391 habitants au dernier recensement de 2012 (32,29 hab./km2) [7].

Religion

Église Saint-Georges de Saint-Jores

Circonscriptions ecclésiastiques avant la Révolution

Circonscriptions ecclésiastiques actuelles

Lieux et monuments

Château de Franquetot de Coigny
à Coigny
  • Château de Franquetot (17e/18e), inscrit à l'Inventaire des monuments historiques (IMH) : logis rectangulaire, avant-corps central, deux ailes en retour d'équerre.
  • Vieux-Château (ancienne ferme-école du Cotentin) : cheminée Renaissance, classée Monument historique (MH), douves, communs (17e).
  • Église Saint-Pierre-et-Saint-Paul (15e/17e) : tombeau, deux statues en pierre polychrome (16e), maître-autel (fin 17e).
à Lithaire
Le vieux château de Lithaire.
L'ancienne gare de Lithaire.
à Prétot-Sainte-Suzanne
à Saint-Jores
Stèle, à Saint-Jores, célébrant la libération par les Américains.
  • Église Saint-Georges (13e / 14e).
  • Stèle 90e Division d'infanterie à la mémoire des combattants de la 90th US Infantry Division, qui sont tombés pour libérer Saint-Jores du 3 au 5 juillet 1944[8].
  • Rives de la Sèves, de la Sérielle et de la Judée, du ruisseau Sainte-Suzanne, de la Senelle, du ruisseau de la Bonne Eau, du canal, du ruisseau du Castelet.
  • Oratoire de Notre-Dame du Chêne (1819).
  • Monument des Belles-Croix.
  • Le lieu-dit du Castelet est supposé avoir été le lieu d'un avant poste gaulois lors de la bataille du Mont Castre opposant les forces romaines aux tribus gauloises.
  • Voie verte : l'ancienne voie ferrée qui traversait la commune d'est en ouest a été réhabilitée en voie touristique destinée aux piétons et cyclistes.
  • Tourbière exploitée devenue un plan d'eau dit "Les Fouilles". À ce propos, les tourbières situées en partie sur la commune sont exploitées depuis le Moyen Âge pour produire du combustible.

Personnalités liées à la commune

Naissances

Autres

Économie

  • Ferme de la Volière (Prétot-Sainte-Suzanne) : pommes, cidre, légumes (pommes de terre, poireaux, radis, rhubarbe et citrouille).
  • Agriculture, élevage bovin et production laitière (Saint-Jores).
  • Usine chimique Degussa de Baupte, située partiellement sur le territoire communal (Saint-Jores)

Tourisme

Lithaire possède plusieurs endroits agréables pour la promenade. Son ancienne carrière de grès armoricain, qui a été transformée en plan d'eau avec des activités nautiques, mais aussi des jeux pour les enfants et une aire de pique-nique. Une balade est possible tout autour du plan d'eau. Un point de vue au-dessus du plan d'eau permet d'apercevoir la mer (si le temps le permet...), mais aussi plusieurs villages ou communes. En poursuivant la balade, on peut découvrir une mégalithe, une allée couverte, les ruines d'une église du XIe siècle.

On voit également les restes de wagonnets qui ont servi pour la mine.

Sur la route de Prétot, à voir l'atelier d'un potier "Au grès du temps" et d'un tourneur sur bois.

Bibliographie

  • Michel Pinel, « Le prieuré de Broquebeuf à Lithaire », Revue du département de la Manche, n° 191, 2006

Notes et références

  1. Données communales de la DIREN Basse-Normandie, www.basse-normandie.ecologie.gouv.fr (lire en ligne).
  2. 2,0 2,1 et 2,2 « La nouvelle commune est créée et s'appelle Montsenelle », Ouest-France, 29 juin 2015.
  3. Michel de La Torre, 50. Manche - L'art et la nature de ses 599 communes, éd. Nathan, 1985.
  4. « Montsenelle; 358e Fighter Group : les habitants n'oublient pas », Ouest-France, 11 juillet 2016
  5. Le projet a été validé le 26 juin 2015 par des décisions prises au même moment au sein de chaque conseil municipal. L'arrêté préfectoral fixant les conditions est publié le 20 novembre 2015 (ligne en ligne).
  6. Sylvie Lallemand, « La mairie a été inaugurée », La Presse de la Manche, 28 juin 2018.
  7. Populations légales 2012 du département de la Manche.
  8. 8,0 et 8,1 Monument commémoratif Lithaire

Lien interne