Mikaël Chérel

De Wikimanche

Mikaël Chérel.

Mikaël Chérel, né à Saint-Hilaire-du-Harcouët le 17 mars 1986, est un coureur cycliste professionnel de la Manche.

Biographie

Il est élève au collège de l'Immaculée conception à Saint-Hilaire-du-Harcouët, de 1996 à 2000.

Il intègre ensuite la section sport-études cyclisme du lycée Saint-Thomas-d'Aquin de Flers (Orne) [1].

En 1998, il signe à la Roue d'or teilleulaise [2]. Il y gagne sa première course à 12 ans [2]. Il passe ensuite au VC Saint-Hilaire, devient champion de France juniors en 2003 [3] et obtient même une 8e place aux championnats du monde juniors.

En 2003, il part faire ses études supérieures à l'Université de Rennes 2 (Ille-et-Vilaine), en licence de géographie spécialisation en aménagement du territoire. Dans le même temps, il court au sein de l'équipe Côtes-d'Armor Maître Jacques, puis au Team U Nantes-Atlantique.

Française des Jeux (2007-2010)

Il devient professionnel en 2007 au sein de l'équipe de La Française des jeux.

En 2008, il prend part à Paris-Nice et au Tour d'Italie où il se signale avec cinq places dans les vingt premiers.

Il termine 15e du Grand prix de Plouay (Morbihan) et 19e du Grand prix de Hambourg (Allemagne), deux épreuves du Pro tour.

En 2009, il termine 10e du Tour Down Under, en Australie, et premier Français. Il se classe 25e du Tour d'Espagne et 2e Francais, et 6e de la 18e étape (arrivée à Avila). Il s'établit dans les Alpes-maritimes pour être plus proches des montagnes [2].

En septembre 2010, il court le Tour d'Espagne sous les couleurs de FdJ (La Française des Jeux) pour la dernière fois puisqu'il s'est engagé en août avec l'équipe Ag2R-La Mondiale pour la saison 2011 [4]. Au cours de la 11e étape avec arrivée en altitude en principauté d'Andorre, il part en échappée : « Dans le petit col à mi-étape, j’ai dit à Johan Tschopp avec qui je m’entends bien, de me suivre. Il y avait un vent défavorable mais ce n’était pas grave, j’avais besoin de me changer les idées ». L'avance sur le peloton monte jusqu'à 14' 50 mais les échappés sont rejoints à moins de 10 km de l'arrivée [5].

Il termine 5e de Paris-Corrèze en 2010 [6].

Ag2R-La Mondiale (depuis 2011)

Il est victime d'un accident de la route lors d'une sortie d'entraînement le 29 décembre 2010. Il percute un camion sur une route du Var : il s'en sort avec une entorse cervicale [7].

Il reprend la compétition et termine à la 11e place le Grand prix de Lugano (Suisse) le 27 février 2011 [6]. Il obtient le meilleur résultat de sa carrière au Tour de Romandie : 2e de la 3e étape, battu au sprint par Alexandre Vinokourov (Kaz).

En 2012, il est sélectionné dans l'équipe Ag2R pour participer au Tour de France [8].

Il est à créditer d'un excellent Tour d'Espagne 2013. Il est plusieurs fois présent dans les échapées décisives et termine notamment à la 6e place d'une étape pyrénéenne (à 37 sec. du vainqueur) [9]. Il signe une belle performance dans l'édition 2013 de la Polynormande avec une 5e place.

En 2014, il participe activement à la victoire finale de son coéquipier colombien Carlos Betancur sur Paris-Nice [10]. Il passe tout près de la victoire au Grand prix La Marseillaise, sa course de reprise [11], et à la 1re étape du Tour de Catalogne, en mars [12]. Il termine 59e du Tour de France, à 2 h 52' 00" du vainqueur.

Il est sélectionné par son équipe pour le Tour de France 2015. Lors de la 12e étape entre Lannemezan et le Plateau de Beille, dans le massif des Pyrénées, il fait partie de l'échappée décisive et termine à la 8e place. Il termine 18e de l'épreuve.

Son Tour de France 2016 est moyen, mais lors de la dernière étape de montagne, il se lance à l'attaque dans une descente décisive pour l'attribution des places sur le podium du classement général, accompagné de son leader Romain Bardet. Celui-ci gagne l'étape et monte sur la deuxième place du podium final.

En 2017, il chute lourdement lors d'un stage de préparation de son équipe AG2R en Sierra Nevada (Espagne) et se brise le bassin et le sacrum [13].

En 2018, il participe au Giro d'Italia mais doit abandonner. Il n'est pas sélectionné pour le Tour de France.

Le 20 juin 2019, la formation AG2R La Mondiale annonce la sélection de Mikaël Chérel et Benoît Cosnefroy pour participer au prochain Tour de France dans leur équipe dont le leader est Romain Bardet. [14]

Palmarès

Dans les grands Tours

2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016 2017 2018 2019
Yellow jersey Tour de France - - - - 62e - 59e 18e 57e - - 34e
Pink jersey Tour d'Italie ab. - - 62e - - - - - - ab. -
red jersey Tour d'Espagne - 25e 62e - - 56e - 51e - - 97e
Mikaël Chérel (2009).
2003
  • Vainqueur du Grand prix Général Patton
  • Champion de France junior sur route
  • 8e du Championnat du monde junior sur route
2004
  • Vainqueur du Trophée Centre Morbihan
2005
  • 5e d'une étape du Critérium Espoirs
  • 10e de Liège-Bastogne-Liège espoir
2006
  • Vainqueur du Grand-Prix U
  • 1er Manche-Atlantique
2007 (Française des Jeux)
  • 14e d'une étape du Tour de Pologne
  • 14e de Paris-Corrèze
  • 14e et 16e d'étapes du Tour du Benelux
2008
  • 3e d'une étape de la Tropicale Amissa Bongo ; (10e du classement général final)
  • 7e d'une étape de Paris-Corrèze ; (10e du classement général final)
  • 8e d'une étape de la Route du Sud
  • 15e du Grand-Prix de Plouay
2009
  • 6e d'une étape du Tour d'Espagne ; (25e du classement général final)
  • 10e de la 3e étape du Tour Down Under ; (10e du classement général final)
  • 13e du Tour du Doubs
  • 15e de Vattenfall Cyclassics
2010
  • 5e de Paris-Corrèze ; 6e d'une étape)
  • 7e du classement des grimpeurs du Tour Down Under
  • 15e d'une étape du Critérium International
  • 17e de la Route Adélie de Vitré
  • 17e d'une étape du Tour d'Espagne ; (62e du classement général final)
2011
  • 2e d’une étape du Tour de Romandie
  • 5e d’une étape de la Volta Ciclista al Pais Vasco
  • 5e de la Polynormande
  • 9e du Tour du Limousin
  • 11e du GP de Lugano
  • 13e de la Vattenfall Cyclassics
  • 62e du Tour d'Itaie
2012
* 4e de la 3e étape du Tour de Californie
2013
  • 5e de la Polynormande
  • 6e de la 16e étape du Tour d'Espagne
  • 22e de la 18e étape du Tour d'Espagne
  • 56e du Tour d'Espagne
2014
2015
  • 4e de la 14e étape du Tour d'Espagne
  • 8e de la 12e étape du Tour de France
  • 18e du Tour de France
2016
  • 3e de la 1re étape du Tour du Haut-Var
  • 4e de La Méditerranéenne
  • 4e de la 3e étape de La Méditerranéenne
  • 6e du Tour du Haut-Var
  • 6e de la 4e étape de La Méditerranéenne
  • 10e de la 2e étape du Tour du Haut-Var
  • 57e du Tour de France
2017
  • Saison perturbée par une double fracture du bassin
  • 6e du G.P. Cycliste La Marseillaise
2018
  • 20e de Paris-Nice
  • 20e du Tour Down Under
  • 15e du Tour de Pologne
2019
  • 34e du Tour de France

Vie privée

Il habite à Saint-Brice-de-Landelles jusqu'en 2010. Il s'installe dans le Var au moment de son transfert chez Ag2R. Son père, Michel Chérel, dirige le VC Saint-Hilaire et organise le Grand prix de Saint-Hilaire.

Notes et références

  1. Site Internet du lycée Saint-Thomas-d'Aquin (lire en ligne).
  2. 2,0 2,1 et 2,2 Even Bouëssel du Bourg, « Mikaël Chérel : “J'avais 12 ans, j'ai gagné” », La Gazette de la Manche, 29 juin 2016.
  3. Malo Richard, « Mikaël Chérel, l'enfant prodige devenu équipier prodigue », Ouest-France, 2-3 juillet 2016.
  4. « Chérel un an chez Ag2R », velochrono.fr, 27 août 2010 (lire en ligne).
  5. « Mikaël Chérel, une échappée pour oublier », equipecyclistefdj.fr, 9 septembre 2010 (lire en ligne).
  6. 6,0 et 6,1 letour.fr.
  7. « Mikaël Chérel a heurté un camion », La Manche Libre, site internet, 5 janvier 2011 (lire en ligne).
  8. La Presse de la Manche, 14 juin 2012.
  9. « Classement de l'étape », L'Équipe, site internet, (lire en ligne).
  10. « La promenade de Vichot et Betancur », L'Équipe, site internet, 16 mars 2014 (lire en ligne).
  11. Interview de Mikaël Chérel, Ouest-France, site internet, 4 février 2014 (lire en ligne).
  12. « Encore un sprint pour Giant : victoire de Mezgec », L'Équipe, site internet, 24 mars 2014 (lire en ligne).
  13. « Mikaël Chérel victime d'une chute lors d'une descente en Sierra Nevada », L'Équipe, site internet, 26 mai 2017.
  14. « Les 7 premiers sélectionnés pour le Tour de France 2019 », Tweet d'AG2RLM Pro Cycling Team (@AG2RLMCyclisme) du 20 juin 2019 (voir le tweet).

Lien interne

Lien externe