Michelettes du Mont-Saint-Michel

De Wikimanche

Les michelettes du Mont-Saint-Michel

Les Michelettes du Mont-Saint-Michel sont deux canons gardant l'entrée du Mont-Saint-Michel.

On les trouve à l'entrée principale du Mont, à la porte dite « de l'Avancée », où elles trônent depuis 1880.

Elles sont en fer forgé. Elles mesurent 3,50 mètres de long et pèsent chacune 2,5 tonnes.

En 2017, elles sont confiées au laboratoire Arc'Antique à Nantes (Loire-Atlantique) pour être restaurées [1] moyennant 20 000 €.

Histoire

En juin 1734, pendant la Guerre de Cent Ans, les Anglais, qui occupent alors la Normandie, prennent d'assaut le Mont-Saint-Michel, seul bastion qui leur résiste. Installée sur l'île proche de Tombelaine, leur artillerie pilonne le site. Mais en vain. Le 17 juin, Thomas de Scales tente un assaut massif qu'il veut décisif [2]. Mais la contre-attaque lancée par Louis d'Estouteville, qui commande les troupes montoises, déjoue ses plans : les Anglais sont mis en fuite [2]. Dans la précipitation, ils abandonnent deux canons, appelées depuis des « michelettes » en hommage à l'archange saint Michel.

Hommage

Boite de confiserie.

Le nom a été donné par la suite à des confiseries.

Lien interne

Notes et références

  1. « Restauration des canons du Mont-Saint-Michel », Historia, site internet, 26 mars 2017.
  2. 2,0 et 2,1 René Herval, Le Mont-Saint-Michel, éd. Lainé et de la Vicomté, Rouen, éd. Picard, Paris, 1952.