Michel Polnareff et la Manche

De Wikimanche

À Tessy-sur-Vire, devant l'Hôtel de France.

Michel Polnareff, né à Nérac (Lot-et-Garonne) le 3 juillet 1944, est une personnalité artistique liée au département de la Manche.

Il obtient le succès en 1966 avec sa chanson « La Poupée qui fait non ». Devenu d'emblée une vedette, il enchaîne les hits : « Love me, please love me » (1966), « L'Amour avec toi » (1966), « Âme câline « (1967), « Le Bal des Laze » (1968), « Tous les bateaux, tous les oiseaux », (1969), « Holydays » (1972), « On ira tous au paradis » (1972)... En 1973, il s'exile aux États-Unis et vit à Los Angeles. À partir de 2007, il se partage entre la France et la Californie.

Sa relation avec la Manche

Au début des années 1960, il arrive à Tessy-sur-Vire pour y passer ses vacances [1]. Il loge avec sa famille à l'Hôtel de France [1]. Il y revient trois étés de suite [1]. Un habitant, Michel Leroutier, se souvient « Il n'était pas rare que Michel Polnareff s'installe sur le muret devant l'Hôtel de France et qu'il y joue de la guitare. » [1]. Certains assurent même qu'il interprète sa chanson « La Poupée qui fait non » lors de la kermesse locale, quelques jours avant de l'enregistrer [1]. La chanson sort en fait le 26 mai 1966 et connaît un grand succès. Elle aurait été écrite et répétée dans les cuisines de l'Hôtel de France [1][2]. D'autres encore affirment que c'est une jeune fille locale qui lui aurait inspiré une autre chanson, « Ma chère Véronique » [1].

Le 12 juillet 1967, il se produit au Casino de Cherbourg [3].

Le 4 septembre 1971, il se produit à Saint-Lô, à la salle des fêtes.

En 2016, il est l'une des vedettes du festival Les Papillons de Nuit. Il se produit le 21 mai, évoquant son passé manchois entre deux chansons : « La région ne m'est pas étrangère. Mon père m'a emmené passer plusieurs étés à Tessy-sur-Vire quand j'étais jeune » [4].

Notes et références

  1. 1,0 1,1 1,2 1,3 1,4 1,5 et 1,6 Marie-Madeleine Remoleur, « Il était une fois Michel Polnareff et la Manche », Ouest-France, 19 mai 2016.
  2. Sylvie Dejouy, « "La Poupée qui fait non" serait née à Tessy-sur-Vire », Ouest-France, 27 juillet 2010.
  3. J. L. , « Chaude ambiance au super gala Michel Polnareff », La Presse de la Manche, 13 juillet 1967 ; A.-Y. P., « Michel Polnareff a conquis son public », Ouest-France, 15 juillet 1967.
  4. « Michel Polnareff s'est souvenu de la Manche », Ouest-France, 23 mai 2016.