Michel Le Tellier

De Wikimanche

Michel Le Tellier, estampe.

Michel Le Tellier, né au Vast le 16 décembre 1643, mort à La Flèche (Sarthe) le 2 septembre 1719, est une personnalité catholique de la Manche.

Entré au noviciat en 1661, il est provincial de France et confesseur, après la mort du Père Lachaise, du roi Louis XIV, sur lequel il exerça une influence regrettable. Son zèle plein d’âpreté contre les jansénistes l’amène à obtenir de ce dernier la destruction de Port-Royal-des-Champs en 1709. C'est également lui qui obtient du Saint-Siège la bulle Unigenitus.

Il travaille à la traduction française du Nouveau Testament faite à partir de la Vulgate. Il produit également une édition ad usum Delphini de l’histoire d’Alexandre le Grand de Quinte-Curce.

Il reçoit la dernière confession de Louis XIV, le 24 août 1715. Après la mort du souverain, il s'exile d’abord à Amiens puis à La Flèche en 1719.

Œuvres

  • Défense des nouveaux chrétiens et des missionnaires de la Chine, du Japon et des Indes, 1687, 2 vol.in-12°
  • Recueil de bulles sur les erreurs des deux derniers siècles, 1697
  • Histoire des cinq propositions de Jansénius, 1699, in-12°.
  • Père Quesnel séditieux et hérétique, 1705, in-12°
  • Journal de Trévoux (en collaboration)

Liens internes