Michel Lépine

De Wikimanche

Michel Lépine, né à Barneville-sur-Mer le 29 mai 1911, est un résistant de la Manche.

Il est arrêté le 30 mai 1942 à Rennes puis déporté à Orianenburg-Sachsenhausen (Allemagne), à bord d'un convoi de 1 500 hommes qui part de Compiègne-Royallieu (Oise) le 24 janvier 1943. A bord de ce convoi, se trouvent également Il est déporté à Orianenburg-Sachsenhausen, à bord d'un convoi de 1 551 hommes et 230 femmes qui part de Compiègne-Royallieu (Oise) le 24 janvier 1943. À bord de ce convoi, se trouvent également Lesage, Clément, Fontaine, Lamort, Lecrosnier, Ledrans, Lejeune, Leray, Leterrier, Lorence, Mesnil, Nicollet et Typhaigne [1].

À son arrivée, le numéro matricule 58321 lui est attribué. Il est tout d'abord affecté au kommando Hk (fabrication du constructeur d'avions Ernst Heinkel) puis au kommando Bad Saarow situé à une cinquantaine de kilomètres à l'est de Berlin pour des travaux de terrassement et de bétonnage. En avril 1945, les déportés du kommando réintègrent Orianenburg-Sachsenhausen.

Lors de sa libération le 26 avril 1945, Michel Lépine se trouve dans le kommando Falkensee ; kommando qui fournit de la main-d'œuvre aux usines Demag, appartenant au groupe Hermann-Göring et fabriquant à, à 25 km de Berlin, du matériel ferroviaire, des chars de combat "Tigre", des obus, des pièces détachées d'armement.

Source

  • Fondation pour la mémoire de la déportation.

Notes et références

  1. Marie Lesage, comme les autres femmes de ce convoi, est internée au camp d'Auschwitz-Birkenau.

Lien interne