Michel Lépine

De Wikimanche

Michel Lépine, né à Barneville-sur-Mer le 29 mai 1911, est un résistant de la Manche.

Il est arrêté le 30 mai 1942 à Rennes puis déporté à Orianenburg-Sachsenhausen (Allemagne), à bord d'un convoi de 1 500 hommes qui part de Compiègne-Royallieu (Oise) le 24 janvier 1943. A bord de ce convoi, se trouvent également Il est déporté à Orianenburg-Sachsenhausen, à bord d'un convoi de 1 551 hommes et 230 femmes qui part de Compiègne-Royallieu (Oise) le 24 janvier 1943. À bord de ce convoi, se trouvent également Lesage, Clément, Fontaine, Lamort, Lecrosnier, Ledrans, Lejeune, Leray, Leterrier, Lorence, Mesnil, Nicollet et Typhaigne [1].

À son arrivée, le numéro matricule 58321 lui est attribué. Il est tout d'abord affecté au kommando Hk (fabrication du constructeur d'avions Ernst Heinkel) puis au kommando Bad Saarow situé à une cinquantaine de kilomètres à l'est de Berlin pour des travaux de terrassement et de bétonnage. En avril 1945, les déportés du kommando réintègrent Orianenburg-Sachsenhausen.

Lors de sa libération le 26 avril 1945, Michel Lépine se trouve dans le kommando Falkensee ; kommando qui fournit de la main-d'œuvre aux usines Demag, appartenant au groupe Hermann-Göring et fabriquant à, à 25 km de Berlin, du matériel ferroviaire, des chars de combat "Tigre", des obus, des pièces détachées d'armement.

Notes et références

  1. Marie Lesage, comme les autres femmes de ce convoi, est internée au camp d'Auschwitz-Birkenau.

Source

Lien interne