Michel Aumont

De Wikimanche

Michel Aumont (2016).

Michel Aumont, né à Yquelon le 6 décembre 1954, est historien, conférencier et écrivain de la Manche.

Biographie

Il est l'époux d'Heidrun Aumont et père de trois enfants.

Formation

Formation initiale

Il obtient un baccalauréat, série A2 (philosophie-lettres) en 1973, il rejoint l'École normale d'instituteurs de la Manche en 1977 pour devenir instituteur en 1979.

Formation professionnelle

Après un DEUG de psychologie à Caen (Calvados) il effectue sa formation professionnelle à l'université de Caen. Il obtient le diplôme d’université de psychopédagogie des formateurs de l’Éducation permanente et le certificat d’aptitude aux fonctions d’instituteur maître formateur (spécialisé en arts plastiques) en 1989.

Études en histoire

Après un DEUG d'histoire obtenu à l'université de Caen en 1997 puis une licence d'histoire mention géographie à l’université de Rennes en 2000. Il est titulaire d'une maitrise d'histoire (2002), d'un diplôme d'études approfondies d'histoire (2004) et d'un doctorat en histoire (2010) obtenus à l’université de Caen.

Il est qualifié dans le corps des maîtres de conférences en 2012.

Fonctions

Après avoir enseigné à l'IUFM (Institut universitaire de formation des maîtres) de Saint-Lô, au collège La Chaussonnière à Avranches et au collège Anne Heurgon-Desjardins de Cerisy-la-Salle, il est nommé en 2010 professeur d'histoire-géographie, responsable de la DNL(discipline non linguistique) allemand, au lycée Émile-Littré à Avranches, grâce à une double certification. Il y donne des cours d'histoire et de géographie dans des classes européennes en langue allemande. Parallèlement, il est chargé de cours à l'université de Caen en histoire à partir de 2011.

Depuis septembre 2015, il s'est retiré de l'enseignement. Il continue toutefois la recherche scientifique à l'université de Caen comme membre associé au Centre de recherche d'histoire quantitative (CRHQ, UMR 6583). Son domaine de recherche concerne l'histoire maritime [1]. Il œuvre dans le monde associatif :

  • président de la Société française d'histoire maritime (SFHM)
  • président de la section granvillaise de la Société d'archéologie et d'histoire de la Manche et vice-président de cette même société au niveau départemental
  • vice-président et trésorier de l'association culturelle et artistique Arts sous les clochers
  • administrateur de l'Association des membres de l'ordre des palmes académiques) de la Manche (Amopa)

Publications

Livres
  • Les corsaires de Granville, une culture du risque maritime (1688-1815), Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2013, 538 p. [préface d'André Zysberg, postface d'André Lespagnol]. « Ouvrage signalé » par l’Académie de Marine en 2014 et récompensé par le « prix Étienne-Taillemite 2014 », décerné par la Société française d’histoire maritime. (ISBN 978-2-7535-2807-9)
  • Destins et aventures corsaires. En mer ! Sus à l’ennemi !, Ed. OREP, juin 2012, 250 p. (ISBN 978-2-8151-0084-7)
Participation à des livres multi-auteurs
  • Huit articles dans le Dictionnaire des corsaires et des pirates, ouvrage dirigé par Gilbert Buti, Philippe Hrodej, Paris, CNRS éditions, 2013. Ouvrage récompensé par le Grand prix 2014 décerné par l’Académie de Marine.
  • « Éclats de voix dans le port de Granville : une altercation entre un armateur et le commissaire des classes en 1781 », Des galères méditerranéennes aux rivages normands. Recueil d’études en hommage à André Zysberg, ouvrage dirigé par Gilles Désiré dit Gosset, Bernard Garnier, Alain Hugon, Leila Maziane, et Élisabeth Ridel, Caen, Cahier des Annales de Normandie, n° 36, 2011, p. 393-404.
  • « La guerre de course, un tremplin vers la noblesse au XVIIIe siècle ? Étude du cas de Granville aux XVIIe et XVIIIe siècles », Les noblesses normandes (XVe-XIXe siècles), ouvrage dirigé par Ariane Boltanski et Alain Hugon, Actes du colloque sur les noblesses normandes, au château de Cerisy-la-Salle, 10-14 septembre 2008, PUR, Rennes, 2011, p.189-204
  • « Jean Lévesque, sieur de Beaubriand, dit "Beaubriand-Lévesque", bourgeois granvillais et corsaire de Sa Majesté Louis XIV », Capitaines corsaires, ouvrage dirigé par l’ADCCC, Saint-Malo, éd. Cristel, 192 p.
Articles

par ordre chronologique décroissant de parution

  • « La guerre de course française en Atlantique sous la Première République et le Premier Empire (1793-1815) » dans le Dictionnaire des corsaires et des pirates, ouvrage dirigé par Gilbert Buti, Philippe Hrodej, Paris, CNRS éditions, 2016.
  • « La guerre de course française en Atlantique sous Louis XV et Louis XVI (1744-1783) » dans le Dictionnaire des corsaires et des pirates, ouvrage dirigé par Gilbert Buti, Philippe Hrodej, Paris, CNRS éditions, 2016.
  • « À la découverte du Service historique de la Défense à Cherbourg-en-Cotentin (50) », Chronique d’Histoire maritime, n° 80, juin 2016.
  • « Granville, port terre-neuvas et corsaire », Revue nationale de l’Amopa, 2014-2015.
  • « Un Centre-Manche, tout en nuances », Revue nationale de l’Amopa, 2014.
  • « La guerre de course à Granville et son effet sur l'économie locale (1688-1815) », Revue d'histoire maritime, n° 17, 2014, p. 139-160.
  • « Le droit de la course et son application à Granville aux XVIIe et XVIIIe siècles » dans les Actes du colloque international « Ports, navires, navigations » qui s’est tenu à Granville du 12 au 14 juin 2013.
  • « Le port de Granville et la guerre de course entre 1688 et 1815 », Revue d'histoire maritime, n° 16, 2013, p. 225-234.
  • « Les armateurs granvillais et la guerre de course : d’une activité de compensation à la tentation du risque», Annales de Normandie, n° 2, juillet-décembre 2011, p. 81-99.
  • « La guerre de course pratiquée par le port de Granville (1688-1815) », Chronique d’histoire maritime, Société française d'histoire maritime, Paris, n°70, juin 2011, p. 9-20.
  • « Les corsaires granvillais pendant la guerre de l’Indépendance américaine », Journée d’études sur les corsaires dans la guerre d’Indépendance américaine, le 20 novembre 2010, ADCC, n° 37, p. 62-69.
  • « Entre paix et guerre : la stratégie des armateurs terre-neuviers granvillais et malouins au XVIIIe siècle », Troisièmes journées d’histoire de la grande pêche, Saint-Lô, Société d’archéologie et d’histoire de la Manche, 2007, p. 245-262.
  • « Le fonctionnement de l’amirauté de Granville et ses rapports avec l’armement maritime au XVIIIe siècle », Actes du colloque IIIe Journées d’histoire de la Grande Pêche, La grande pêche et la mise en valeur de Terre-Neuve et de la baie du Saint-Laurent (XVIe – XXe siècles) du 18-19 mars 2006, à Granville. A paraître en 2015 dans la Revue d'histoire maritime en deux volumes : un premier volume concernera les communications concernant les amiraux et l'institution centrale, le second volume, concernera les autres communications.
  • « Léonor François Couraye du Parc (19.03.1719-26.06.1754), armateur du corsaire l’Aimable Grenot », Journée d’études sur la guerre de course, le 3 décembre 2004, Bulletin 2005 de l’ADCC, p. 71-83.
  • « Terre-neuviers & corsaires granvillais à l’époque de Louis XV », Deuxièmes journées d'histoire de la Grande pêche, Société française d'histoire maritime, Paris, 2003, p. 81-92.
  • « Une cité née de la mer », Un corsaire sous la mer, Michel L’Hour et Élisabeth Veyrat, Campagne de fouille 2001, vol. 3, éd. Adramar, 2002, p. 77-78.
À paraître
  • Les Îles Anglo-Normandes et la guerre de course contre la France (1689-1815). Jersey, Guernesey, Aurigny. Parution prévue en 2020.
  • « Charles Grenot : un nom, un mystère », Rapport de fouilles archéologiques de La Natière (1991-2008), ouvrage dirigé par Michel L’Hour et Élisabeth Veyrat.

Colloques et conférences

2018
  • 15 mai : conférence à l’espace Agora, Granville, pour la Société d’archéologie et d’histoire de la Manche (SAHM) sur « Du vent dans les voiles. Histoire du voilier en Europe et dans le monde méditerranéen, de l’Antiquité à nos jours, grâce à l’archéologie et aux sources écrites ».
2017
  • 7 octobre : conférence sur « Die Meutereien an Bord der französischen Korsarenschiffe in der Frühen Neuzeit (XVIII. Jh) » lors du colloque international « Maritime Welten in der Frühen Neuzeit » à Wolfenbüttel (Allemagne) du 5 au 7 octobre 2017.
  • 5 juillet : conférence à la Maison de retraite Orpea l’Émeraude, à Granville (50) sur « Évocation des corsaires granvillais (1688-1815) »
  • 1 février : conférence aux Archives départementales de Saint-Lô sur « Jean Bart (1650-1702), corsaire du Roi-Soleil, un héros méconnu en dépit de sa notoriété » organisée par l’Amopa (Association des membres de l’Ordre des palmes académiques), section de la Manche.
  • 1 février : conférence à l’Académie de Marine à Paris sur « Granville, ville portuaire maritime normande sous l'Ancien Régime. ».
  • 31 janvier : conférence à Granville sur « Jean Bart (1650-1702), corsaire du Roi-Soleil, un héros méconnu en dépit de sa notoriété » organisée par l’Association d’archéologie et d’histoire de la Manche.
2016
  • 10 décembre : conférence à Saint-Malo sur « La logique de recrutement des capitaines corsaires dans le port de Granville de Louis XIV à Napoléon Ier » lors de la journée d’études « Capitaines pêcheurs, capitaines corsaires » organisée par la SFHM, l’ADCCE et l’université de Lorient.
  • 19 novembre : conférence-rencontre à Granville organisée par l’Association des Amis de l’anse de Hérel sur « Granville dans la guerre de course (1688-1815). Motivations, évolution, étude sociale, gains et risques, comparaisons avec d’autres ports normands».
  • 25 août : conférence à la 5e université d’été organisée à Dunkerque par l’association Les Littorales sur « Jean Bart (1650-1702). Du voyage ordinaire d’un matelot au cabotage … au voyage extraordinaire d’un corsaire du Roi-Soleil».
  • 25 mars : conférence à l’Université inter-âges (antenne de Cherbourg) sur « Les corsaires et la guerre de course : la guerre de course à Granville, motivations, évolution, étude sociale, gains et risques ».
2015
  • 14 décembre : conférence à l’Université inter-âges (antenne de Caen) sur « La pêche morutière à Terre-Neuve sous l’Ancien Régime: Saint-Malo, Granville et autres ports normands. Pratiques, évolution, comparaison avec les autres ports, étude sociale, gains et risques».
  • 26 novembre : conférence à l’Université de Caen Basse-Normandie (Journée d'études "Rêves de marins" organisée par Michèle Virol et Élisabeth Ridel) sur « Granville et la guerre de course. Motivations, évolution, étude sociale, gains et risques ».
  • 16 novembre : conférence à l’Université inter-âges (antenne de Flers) sur « Les corsaires et la guerre de course : La France et la 2e guerre de Cent-Ans (1688-1815), évolution, interprétation ».
  • 2 novembre : conférence à l’Université de Bordeaux-Montaigne (séminaire de Caroline Le Mao pour les étudiants de M1) sur « Granville, ville portuaire maritime normande sous l'Ancien Régime ».
2014
  • 3 août : conférence à Port-en-Bessin (Calvados) sur « Les ports normands et la guerre de course aux XVIIe et XVIIIe siècles. Logique, investissement et résultats ».
  • 6 juin : conférence au collège André-Malraux de Granville sur « Les corsaires granvillais de 1688 à 1815 » en inauguration à une exposition sur « Le retour du corsaire Aimable Grenot », réalisée par des élèves de l’Institut médico-éducatif et des élèves de 5e dans l’espace Cambernon à Granville (50).
  • 18 avril : conférence à l’Université inter-âges (antenne de Granville) sur « Les corsaires et la guerre de course : la guerre de course à Granville, motivations, évolution, étude sociale, gains et risques ».
  • 11 avril : conférence à l’Université inter-âges (antenne de Granville) sur « Les corsaires et la guerre de course : La France et la 2e guerre de Cent-Ans (1688-1815), évolution, interprétation ».
  • 20 mars : conférence au Cercle de généalogie et d'histoire locale de Coutances et du Cotentin sur « Les corsaires du port de Granville. Logique, évolution et résultats ».
2013
  • 14 juillet : conférence à Port-Diélette sur « Les ports normands et la guerre de course. évolution, interprétation, résultats », lors du « Bicentenaire de la Renard-Alphéa » à Port-Diélette (50).
  • 13 juillet : conférence à Port-Diélette sur « La France et la logique de la guerre de course. Évolution, interprétation », lors du « Bicentenaire de la Renard-Alphéa » à Port-Diélette (50).
  • 12-14 juin : colloque international « Les premières rencontres de la Nef normande » organisées par le CRHQ de l’université de Caen et les îles Anglo-normandes, à Granville. Conférence donnée sur « Le droit de la course et son application à Granville aux XVIIe et XVIIIe siècles ».
2012
  • 9 juin : conférence à Jullouville sur « Les corsaires du port de Granville ».
  • 6 juin : conférence à l’université de Caen, Groupement d’intérêt scientifique (GIS) d’histoire maritime sur « La course granvillaise de la guerre de la Ligue d’Augsbourg au Premier Empire ».
2011
2010
  • 20 novembre : colloque « Journée universitaire sur la guerre de course » à Saint-Malo (Ille-et-Vilaine) sur « Les corsaires granvillais pendant la guerre de l’Indépendance américaine ».
  • 14 avril : conférence à Avranches sur « La guerre de course à Granville (1688-1815) ».
2008
  • 10-14 septembre : colloque international sur « Les noblesses normandes (fin XVe-XIXe siècles)» au château de Cerisy-la-Salle. Titre de l’intervention : « La guerre de course, un tremplin vers la noblesse au XVIIIe siècle ? ».
2007
  • 31 mai : séminaire CRHQ « De la voile à l’hélice » sur l’île de Tatihou. Titre de l’intervention : « Les équipages corsaires au XVIIIe siècle ».
2006
  • 21-23 septembre : colloque « Amirauté, amiral ; De l’émir de la mer aux amiraux d’aujourd’hui » à Granville. Titre de la communication : « Le fonctionnement de l’amirauté de Granville et ses rapports avec l’armement maritime au XVIIIe siècle ».
2005
  • 18-20 mars : colloque « Troisièmes journées d’histoire de la grande pêche » à Granville. Titre de l’intervention : « Entre paix et guerre : la stratégie des armateurs terre-neuviers granvillais et malouins au XVIIIe siècle ».
2004
  • 3 décembre : colloque « Journée universitaire sur la guerre de course » à Saint-Malo (35). Titre de l’intervention : « Léonor François Couraye du Parc, armateur du corsaire l’Aimable Grenot ».
2003
  • 24 mai : conférence à Granville :« Les corsaires granvillais sous Louis XV ».
2002
  • 11-12 octobre : colloque à Fécamp (Seine-Maritime)) :« Deuxièmes journées d’histoire de la grands pêche ». Titre de l‘intervention : « Terre-neuviers & corsaires granvillais à l’époque de Louis XV ».

Activités annexes

  • 2013 : création d’un site complémentaire, ouvert à tous les internautes, sur les corsaires granvillais à l’intérieur du site Internet du Centre de recherche d’histoire quantitative (CRHQ - UMR 6583) à l’université de Caen Basse-Normandie. Lien direct
  • 2010-2013 : membre de la commission « Agenda 21 » et de la commission « Label ville d'art et d'histoire » au sein de la municipalité de Granville.
  • 2001-2014 : participation comme historien en recherche dans les archives, lors des fouilles archéologiques de La Natière menées par le Département des recherches archéologiques subaquatiques et sous-marines (DRASSM) sous la direction de Michel L’Hour et d’Élisabeth Veyrat.

Distinctions

  • 2016 : chevalier de l'ordre national du Mérite (insignes remis par Najat Vallaud-Belkacem alors ministre de l'Éducation nationale) [2]
  • 2014 : 22 avril, prix Étienne-Taillemite 2014 décerné par la Société française d’histoire maritime pour le livre Les corsaires de Granville, une culture du risque maritime (1688-1815), Rennes, PUR, 2013, 538 p.
  • 2013 : officier dans l’ordre des palmes académiques.
  • 2010 : docteur en histoire de l’université de Caen, titre reçu avec la mention « très honorable » et les félicitations du jury à l’unanimité.
  • 1996 : chevalier dans l’ordre des palmes académiques.

Notes et références

  1. CNRS, site internet lire en ligne.
  2. « Michel Aumont décoré au ministère de l'Éducation », Ouest-France, site internet, 23 juillet 2016.

Article connexe