Actions

Maximilien Chérencé

De Wikimanche

Maximilien Chérencé.

Maximilien Henri Clair Chérencé, né à Saint-Martin-le-Bouillant le 18 juillet 1892 et mort à Coulouvray-Boisbenâtre le 8 février 1971, est un homme politique de la Manche.

Comme son père, il devient menuisier, mais il est mobilisé en 1914 [1]. Après avoir servi dans l'artillerie, il s'installe à Coulouvray-Boisbenâtre en qualité d'artisan menuisier. Élu conseiller municipal de la commune en 1935, il devient maire dix ans plus tard [1] à la Libération. Il contribue à la modernisation des écoles, crée une cantine, fait rénover les bâtiments communaux, la poste et de nombreux chemins de servitude ouverts, améliore l'ensemble de la voirie ... Il reste en poste jusqu'à sa mort [1]. René Chales lui succède.

Il est par ailleurs président de la Société de courses de Bourigny, délégué cantonal des écoles publiques, président cantonal des anciens combattants et du comice agricole [2].

Distinctions

  • Croix de guerre 1914-1918
  • Médaille militaire
  • Médaille vermeil départementale et communale
  • Officier du mérite agricole

Notes et références

  1. 1,0 1,1 et 1,2 Ouest-France, 10 février 1971.
  2. « Le canton de Saint-Pois a rendu hommage à la mémoire de M. Chérencé, maire de Coulouvray-Boisbenâtre », Ouest-France, 13 février 1971.