Maurice Séveno

De Wikimanche

Maurice Séveno, né à Cherbourg le 6 juin 1925, mort à Saint-Arnoult (Calvados) le 29 mai 2018 [1],[2], est un journaliste de la Manche.

Maurice Séveno (1991).

Carrière journalistique

En 1949, Maurice Séveno fait partie de l'équipe du premier journal télévisé [3].

Il est engagé en 1960 à la rédaction de la première chaîne de télévision, ancêtre de TF1. Il est grand reporter à l'ORTF et fait partie de l'équipe des reporters de l'émission « Cinq colonnes à la une » [4]. Il interviewe ainsi d'importantes personnalités telles que Winston Churchill, la princesse Grace de Monaco [4], les chanteurs Charles Aznavour et Édith Piaf, les cinéastes Alfred Hitchcock et Jean-Luc Godard, l'acteur américain John Wayne... Il est choisi pour présenter le journal de 20 h à la télévision française, puis « Télé-Soir » à partir d'avril 1963. Il annonce ainsi l'assassinat du président américain John Fitzgerald Kennedy le 22 novembre 1963 [4]. Il relate le lancement du Redoutable à Cherbourg le 29 mars 1967 [5]. C'est lui aussi qui arrive le premier lors de la mort du coureur britannique Tom Simpson dans le Tour de France cycliste 1967 [4],[6].

Lorsqu'éclatent les événements de mai 1968, il se met en grève avec de nombreux journalistes. Il est licencié aussitôt que la droite rétablit l'ordre avec 69 de ses confrères. Il fonde alors l'Union des journalistes de télévision (UJT) pour défendre leurs droits.

Au chômage, il se rapproche du Parti socialiste , dont il devient le conseiller en audiovisuel [7]. En 1973, il fonde une petite société de production Unitélédis à partir de laquelle il conçoit le projet d'une « radio libre », la première en France [7].

Il rejoint RMC comme directeur de l'information, poste qu'il doit céder en 1970. L'élection de François Mitterrand comme président de la République, en 1981 lui permet de revenir à la télévision nationale. Il devient directeur de l'information à France 3 et présente le journal télévisé Soir 3.

En 1987, en réaction à la privatisation de TF1, il fonde l'association « La Télé est à nous ».

Carrière politique

Maurice Séveno est proche de François Mitterrand, qu'il conseille pour la télévision. Il adhère au Parti socialiste (PS) et devient son délégué pour l'audiovisuel. Il s'investit dans la radio, et notamment la création des « radios libres».

Il décide d'entrer dans l'arène politique. Il se présente aux élections municipales à Trouville-sur-Mer (Calvados), commune dans laquelle il a acquis un appartement. Il est battu par le maire sortant, Christian Cardon (UDF) lors de sa première tentative en 1989, puis en 1995. Il est cependant un actif chef de file de l'opposition jusqu'en 2001, date à laquelle il se retire de la politique active.

Carrière artistique

Maurice Séveno apparaît dans plusieurs films de cinéma : Le Soleil des voyous (1966), Vivre pour vivre (1967), Érotissimo (1969), La Nuit américaine (1983)...

Œuvres

  • La Vie traversée, éd. La Table ronde, 1968
  • Télé, mon aventure, éd. La Table ronde, 1969
  • Le Scandale de la santé en France, éd. La Table ronde, 1971
  • Guide de la pollution - France, éd. du Palais-Royal, 1972
  • L'État de grâce - Les premiers jours de Mitterrand, éd. Stock, 1981
  • Le Sens du galop (avec des photos de Luc et Patricia Méaille), éd. Au fond du jardin, 2003
  • Ségolène à la plage, Méditions Coprah, 2006

Notes et références

  1. « Mort du journaliste Maurice Séveno, figure de la grève de Mai 68 à l'ORTF », AFP, 29 mai 2018, 16 h 01.
  2. « Mort du journaliste Maurice Séveno, figure de la grève de Mai 1968 à l'ORTF » sur L'Express - L'Expansion, 29 mai 2018.
  3. « Pierre Tchernia présente l'équipe du journal télévisé de 1949 », ORTF, 2 février 1970, Archives de l'Institut national de l'audiovisuel (voir en ligne).
  4. 4,0, 4,1, 4,2 et 4,3 « Maurice Séveno, figure du journalisme », Ouest-France, 30 mai 2018.
  5. « Journal télévisé de 13 h », ORTF, 29 mars 1967 (voir en ligne).
  6. « Adieu Tom Simpson », ORTF, Archives de l'Institut national de l'audiovisuel (Ina) (voir en ligne).
  7. 7,0 et 7,1 Thierry Lefebvre, La Bataille des radios libres 1977-1981, Nouveau monde éditions, 2011.