Actions

Maurice Bongrain

De Wikimanche

Maurice Bongrain, né à Cherbourg le 5 janvier 1879 [1] et mort à Ablancourt (Marne) le 13 avril 1951 [2], est une personnalité scientifique et militaire de la Manche.

Biographie

Maurice Bongrain est le fils de Charles Bongrain, enseigne de vaisseau, âgé de trente ans, et Élodie Nolin, âgée de vingt ans, domiciliés 23, rue de la Marine [1].

Entré dans la Marine par l'École navale le 5 octobre 1897, il est aspirant en 1900, enseigne de vaisseau en 1902 basé au port militaire de Cherbourg [3].

Il rejoint la campagne du Pôle sud (1908-1910) comme second du Pourquoi-Pas ? de Jean-Baptiste Charcot. Il a en charge les observations astronomiques, l'hydrographie, la sismographie et la gravitation terrestre [4].

En 1910, il est nommé lieutenant de vaisseau [3].

Il quitte Cherbourg de 1911 à 1918, où on le retrouve commandant un groupe de torpilleurs armés à Lorient et sur le Duguay-Trouin de l'École navale. Il est à la première escadrille de chasseurs de Bretagne pendant la Première Guerre mondiale [3].

De retour à Cherbourg, il gravit les échelons. En 1932, il est commandant la Marine en Indochine à Saïgon [3].

C'est en contre-amiral, ancien chef d'état-major de la 2e région maritime qu'il quitte la Marine en 1934 [3].

Publications

  • Deuxième expédition antarctique française (1908-1910) commandée par le Dr Jean Charcot : Sciences physiques : documents scientifiques , Cartes, éd. Masson et Cie, Paris, 1912.

Distinctions

Notes et références

  1. 1,0 et 1,1 Naissance : « Acte n° 9 » — Archives de la Manche ­— (NMD) Cherbourg 1879 (3E 129/233) — Vue : 5/216
  2. 2,0 et 2,1 Archives nationales, base de données Léonore, dossier Légion d’honneur (19800035/6/662) (consulter en ligne)
  3. 3,0 3,1 3,2 3,3 et 3,4 « Parcours de vies dans la Royale - Maurice Bongrain », École navale, site internet (lire en ligne), consulté le 3 octobre 2022.
  4. Exposition « Horizons polaires. Des Manchots sur le Pourquoi-Pas ? », Archives de la Manche, 2 juillet 2017.