Match de football US Avranches-Paris Saint-Germain FC (2017)

De Wikimanche

Ouest-France, 6 avril 2017.

Le match de football opposant l'US Avranches au Paris Saint-Germain FC (PSG) a lieu le 5 avril 2017 à Caen (Calvados) pour le compte des quarts de finale de la Coupe de France.

Le Paris Saint-Germain gagne 4 buts à 0.

C'est le plus haut niveau atteint par l'US Avranches en Coupe de France. Elle égale le record détenu par l'équipe amateur de l'US Granville (CFA2) en 2016 et par l'équipe professionnelle de l'AS Cherbourg (D2) en 1966.

Contexte

Le Paris Saint-Germain dispute le championnat de Ligue 1. Il est alors 2e sur 20 derrière l'AS Monaco avec 68 points pour 30 matchs joués : 21 victoires, 5 nuls, 4 défaites, et 60 buts marqués pour 21 buts encaissés (+ 39). Quatre jours plus tôt, le PSG bat Monaco en finale de Coupe de la Ligue (4-1).

L'US Avranches dispute le championnat National. Elle est alors 13e sur 18 avec 31 points pour 27 matchs joués : 7 victoires, 10 nuls et 10 défaites, et 34 buts marqués pour 39 buts encaissés (- 5).

Il y a deux niveaux de différence entre les deux équipes.

Le match est diffusé en direct par France Télévisions, sur sa chaîne France 3.

Le coup d'envoi est donné conjointement par quatre Avranchinais célèbres : le comédien Samuel Le Bihan, l'humoriste Baptiste Lecaplain, le driver Franck Nivard et l'arbitre international Frédy Fautrel [1].

Le ballon du match arrive par les airs, apporté par un parachutiste escorté de trois amis [1].

La vente préalable des billets sur internet connaît un fort succès. La quasi totalité des 21 000 places est écoulée en une journée et demi [2].

Le club frète 80 cars pour emmener à Caen quelques centaines de supporteurs [3].

Pour marquer l'événement, Ouest-France édite un supplément de huit pages livré le 30 mars avec ses trois éditions manchoises et distribué gratuitement lors du match. Le journal L'Équipe envoie une équipe de journalistes pendant plusieurs jours à Avranches. Elle rencontre, entre autres, le président Gilbert Guérin, l'entraîneur Damien Ott, et les joueurs Clément Michel et Anthony Beuve. Le reportage de onze minutes « L'Équipe Enquête : en immersion à l'US Avranches » est publié sur le site internet du journal le 3 avril [4].

Avec élégance, le PSG offre sa part de la recette du match au club amateur, soit environ 200 000 € [5] et invite Gilbert Guérin à assister au match de Ligue 1 PSG-Guingamp (4-0) le 9 avril [6].

À la suite d'un pari, le maire d'Avranches David Nicolas et l'entraîneur Damien Ott rallient Caen à bicyclette depuis Avranches, soit 115 km [1].

La tribune de presse accueille 64 journalistes et 25 photographes travaillent autour du terrain [1].

Feuille de match

Mercredi 5 avril 2017, 21 h 05.
Caen (Calvados) - Stade Michel-d'Ornano. Avranches-Paris Saint-Germain 0-4 (0-1).
Arbitre : Jérôme Miguelgorry.
Buts : Ben Arfa (35e, 53e), Lucas (56e), Pastore (82e).
Avertissements : Michel (68e) pour Avranches ; Kimpembé (64e) pour Paris.

Les équipes

Avranches (5-3-2) : Beuve - Clauss, Michel, Derrien (cap.), Le Joncour, Fofana - Benet (Lavenant, 73e), Guyonnet (Malsa, 73e), Boateng - Mayulu (Abdallah, 87e), Thiaré. Entraîneur : Damien Ott.
Non utilisés : Garel (g), Deher, Ricaud, Schur.

Paris (4-3-3) : Areola - Meunier, Aurier, Kimpembé, Maxwell - Nkunku (Guedes, 68e), Rabiot (Lo Celso, 63e), Matuidi (cap.) - Lucas, Ben Arfa (Verratti, 83e), Pastore. Entraîneur : Unai Emery.
Non utilisés : Trapp (g), Kurzawa, T. Motta, Cavani.

Ouest-France fait de Charles Boateng le meilleur Avranchinais du match avec une note de 8 sur 10 [7]. Viennent ensuite Benet (7), Clauss et Guyonnet (6,5), Beuve, Derrien, Le Joncour, Fofana, Thiaré et Mayulu (6), et Michel (5).

Dans la presse

Ouest-France : « Irréprochables, les Avranchinais ont donné du fil à retordre à Paris. Mais ils ont logiquement chuté face au collectif parisien. (...) Les Avranchinais se souviendront longtemps de ce moment historique. Et peuvent quitter la Coupe de France par la grande porte. (...) La tête haute. Et même mieux : avec les félicitations du jury. » [8].

20 minutes : « Les hommes d'Unai Emery ont fait le boulot sérieusement face aux amateurs d'Avranches. Des joueurs de National qui auront montré un beau visage malgré un score lourd. » [9].

RTL : « Les Parisiens ont franchi obstacle sans trop forcer (0-4) malgré une performance honorable des Normands. »

Tours précédents

Tour Adversaire Division Score Lieu
5e tour US Ouest Cotentin DHR 1-8
6e tour ASPTT Caen DH 1-3 Caen (14)
7e tour AS Dragon DH 9-0 Avranches
8e tour Vannes OC CFA2 1-2 Vannes (56)
32e de finale St. Laval L2 3-1 Avranches
16e de finale FC Fleury-Mérogis CFA 1-0 Avranches
8e de finale RC Strasbourg L2 1-1 ap (6-5 tab) Avranches

Réactions

Unai Emery, entraîneur du PSG : « Félicitations à Avranches qui a fait un bon parcours. Son équipe a joué avec beaucoup d'envie, de motivation. En première mi-temps, ce n'était pas facile pour nous de démontrer notre supériorité. » [10].
Damien Ott, entraîneur d'Avranches : « On avait peur de prendre une déculottée, on ne l'a pas prise. On a été courageux, on est très fier d'avoir été courageux, on a essayé de proposer quelques sorties de balle intéressantes. On est fier de notre parcours. On va retenir l'immense plaisir et la satisfaction d'être entrés dans ce stade et savoir joué devant 20 000 Normands. » [10].

Notes et références

  1. 1,0 1,1 1,2 et 1,3 « Dans les travées de d'Ornano », Ouest-France, 6 avril 2017.
  2. Ouest-France, 23 mars 2017.
  3. France Inter, 5 avril 2017.
  4. « L'Équipe Enquête : en immersion à l'US Avranches », lequipe.fr, 3 avril 2017 (voir la vidéo).
  5. « Le beau geste du PSG pour Avranches », rmcsport, 5 avril 2017.
  6. « Le président d'Avranches était au Parc des Princes », lequipe.fr, 9 avril 2017 (lire en ligne).
  7. Alan de Silvestri, Ouest-France, 6 avril 2017.
  8. Martial Debeaux, « Armes à la main, Avranches sort avec les honneurs », Ouest-France, 6 avril 2017.
  9. Aymeric Le Gall, « Le PSG fait le boulot », 20 minutes, 6 avril 2017.
  10. 10,0 et 10,1 AFP, 5 avril 2017.

Articles connexes