Marie-Louise Parry

De Wikimanche

Marie-Louise Parry, pour l'état-civil Marie-Louise Léonie Laisné, née à Husson le 23 décembre 1901 [1] et morte à Cherbourg le 28 septembre 1987 [2], est une personnalité remarquable de la Manche, « Juste parmi les nations ».

Biographie

Marie-Louise Laisné est la fille de Constant Laisné (1871-1930) et de Léonie Louvé. Elle épouse en premières noces, à Husson le 3 avril 1923, André Gérard (1900-1932) avec qui elle a quatre enfants dont Bernard et Guy. Veuve de son premier mari, elle épouse en secondes noces, à Octeville le 29 janvier 1934, Raymond Parry (1913-1991) avec qui elle a un enfant.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, elle fait office de secrétaire de mairie à La Trinité. Elle héberge également des jeunes réfractaires au Service du Travail Obligatoire (STO) ainsi que deux résistants recherchés par la Gestapo. Elle leur fabrique des faux papiers et des cartes d'alimentation en s'aidant pour cela de noms d'emprunt qu'elle relève sur les registres d'état civil.

Fin novembre 1943, elle recueille dans sa ferme à La Trinité, Elie Bouhana, Nouna Bouhana et Arlette Kalifat (née Bouhana), membres de la famille de M. Bouhana, membre du même réseau de résistance que son mari Raymond, pour les soustraire aux rafles anti-juives menées par les Allemands dans la région d’Oradour-sur-Glane (Haute-Vienne).

Dans la première semaine de juillet 1944, un peloton de feldgendarm fait irruption et encercle la ferme. Dénoncée, elle est arrêtée. Elle s’évade de la prison à la faveur d’une attaque des Alliés. Le lendemain de la dénonciation, la famille Bouhana s’est enfuie à pied en direction de Paris, avec l'aide de son fils Bernard et Raymond Besnier.

Notes et références

  1. « Fichier des personnes décédées », data.gouv.fr, Insee, année 1987.
  2. « Acte de décès n° 592 - État-civil de Cherbourg - Fichier des personnes décédées », data.gouv.fr, Insee, année 1987.

Lien externe