Marcelle Guinard

De Wikimanche

Hommage à Maurice Marland par Marcelle Guinard.

Marcelle Guinard, pour l'état civil Marcelle Yvonne Cécile Aimée Delcour, née à Meyrin (Suisse) le 26 août 1896, d’une famille originaire de Blainville-sur-Mer, et morte en 1978, est une artiste de la Manche.

Biographie

Elle est candidate en sculpture à l'admission à l'École Estienne, préparant aux métiers du livre. Elle est présentée comme peintre par M. Ronsin et comme sculpteur par M. Marqueste le 9 novembre 1918. Elle est élève de M.M. Marqueste puis de Ségoffin en 1920. C'est cette année là, qu'elle rencontre Robert Guinard aux Beaux-Arts de Paris. Ils en ressortent tous deux médaillés. Elle l'épouse à la mairie du 5e arrondissement de Paris le 22 février 1921 [1].

En 1925, au salon des Artistes Français, ils obtiennent l’un et l’autre une première médaille d’argent.

Ils partent au Maroc où naîtront deux jumelles.

Retour à Paris en 1936 : les nus de Robert Guinard connaissent le succès, mais le peintre n’a pas l’âme mercantile, et à l’occasion d’une visite dans la famille de sa femme au bord de la mer, ils s’installent à Crécey, village de Saint-Pair-sur-Mer. Là, ils sont peintre et sculpteur mais aussi éleveurs de moutons, de volailles et même de vaches pendant la guerre ! Mais c’est bien entendu l’art qui les passionne.

Le chanoine Pinel confie à Marcelle la restauration de nombreuses œuvres d’art religieuses partiellement détruites pendant la Seconde Guerre mondiale. Elle réalise aussi le monument édifié à la mémoire du résistant Maurice Marland et un bas-relief représentant les quatre bêtes de l’Apocalypse dans l’église du Mesnil-Garnier.

Notes et références

  1. « Acte de mariage n° 277 », Archives de Paris, archives du 5e arrondissement, registre de l'état-civil des mariages (1921), 5M 261 , page 8/31.

Source

  • Sous la direction de René Gautier, Dictionnaire des personnages remarquables de la Manche, tome 4.