Marcel Morel

De Wikimanche

Marcel Morel, né à Folligny le 26 septembre 1923, est un résistant déporté de la Manche.

Marcel Morel est déporté par le convoi qui part de Compiègne-Royallieu (Oise) le 27 avril 1944. André Defrance, Maurice Cosnier, Paul Le Goupil‎‎ et Georges Barbat font aussi partie de ce convoi dit des « tatoués » [1] emportant 1 652 hommes qui arrive trois jours plus tard à Auschwitz-Birkenau. Les déportés sont parqués dans deux baraques du camp Canada de Birkenau, près du complexe des chambres à gaz-crématoires. Le numéro matricule 186104 est attribué à Marcel Morel [2]. Ils sont transférés au camp BIIb au bout de quelques jours.

Resté avec d'autres déportés au camp de quarantaine de Buchenwald, Marcel Morel est transféré au camp de concentration Sachenhausen Flossenbürg d'où il sera libéré.

Notes et références

  1. Convoi des tatoués : à cause d'une polémique concernant les raisons pour lesquelles il avait été envoyé à Auschwitz : soit pour que les déportés y soient exterminés, soit par manque de place à Buchenwald, soit enfin pour qu'ils y soient versés dans des Kommando de travail comme le seront des Français d'autres transports venant de Dachau ou de Mauthausen en novembre 1944.
  2.  Ce matricule sera tatoué sur son avant-bras gauche. 

Source

  • Fondation pour la mémoire de la déportation.

Lien interne