Manoir du Bois-Adam

De Wikimanche

Le Manoir du Bois-Adam est une demeure seigneuriale de la Manche, sise à La Chapelle-Urée.

Charles de Bois-Adam fait bâtir sa demeure sur un terrain lui venant de sa femme, Gillonne de Tesson, qu'il épouse vers 1690. Situé sur une colline, le domaine domine le bocage jusqu'aux départements voisins[1].

En 1823, les héritiers du dernier Bois-Adam vendent le manoir à Jean-Baptiste de Tesson, qui restaure les murs de soutènement de la terrasse en 1824 et bâtit une écurie avec logement de domestique en 1827. En 1890, l'avant-corps à fronton triangulaire de la façade nord est doté d'un étage supplémentaire et d'une haute toiture à quatre pans égaux[1].

Les boiseries intérieures signées E. Taf au début du XVIIIe siècle sont composées de lambris chantournés dans le petit salon et d'éléments ciselés dans le bois pour le grand salon[1].

Le jardin en terrasse, est ouvert à 180° sur la plaine bocagère et clos sur trois côtés par des murs ornés aux angles sud-est et sud-ouest de tourelles formant belvédère. Sur l'axe central, le cadran solaire astronomique a été offert à Jacques de Bois-Adam, petit-fils de Charles, à l'occasion de sa fête en 1759. Un cèdre du Liban ramené d'un voyage en Palestine y est planté en 1847[1].

Les façades et toitures du logis, ainsi que ses décors intérieurs (escalier, portes, lambris du salon et de la salle à manger au rez-de-chaussée) et le jardin sont inscrits au titre des monuments historiques par arrêté du 25 novembre 1998[1].

Bibliographie

  • Alfred de Tesson, « Le cadran astronomique du Bois-Adam », Mémoires de la Société d'archéologie, de littérature, sciences et arts d'Avranches, tome 7, éd. Tostain, 1885, Avranches (lire en ligne)
  • « La légende du Boisadam », Mémoires de la Société d'archéologie, de littérature, sciences et arts d'Avranches, tome 9, éd. Tostain, 1890, Avranches, p. 241-244. (lire en ligne)

Notes et références

  1. 1,0 1,1 1,2 1,3 et 1,4 Notice n°PA50000009, base Mérimée (architecture), médiathèque de l'Architecture et du Patrimoine, ministère de la Culture..

Lien externe