Manoir de Servon

De Wikimanche

Ferme du Grand-Manoir à Servon

Le manoir de Servon, plus connu sous le nom de Grand Manoir est une ferme-manoir située à Servon.

Construit en granit près de l'église, bien que très remanié au 19e siècle, le grand manoir de Servon est un bel exemple de l'architecture civile avranchinaise.

Histoire

Le château de Servon, dans sa première version, est bâti au début du 13e siècle alors que Servon est un prieuré dépendant du Mont-Saint-Michel. Il est remanié au 16e et au 17e, restauré puis reconstruit d'abord au début du 20e [1], ensuite après la Seconde Guerre mondiale.

Le manoir est sans doute habité par les seigneurs de Servon jusqu'au début du 15e. Les Anglais occupent Servon de juillet 1418 à 1449 [2], ce dont le manoir a souffert.

Au 17e le manoir est la résidence du receveur des domaines[2].

Le Grand Manoir est successivement propriété de familles de la noblesse normande ou française telles que les de Bray (ou de Brée), Paisnel, d'Harcourt, Montmorency, d’Estouteville, les d'Orléans ou de Matignon jusqu'en 1711, les Blondel l' acquièrent en 1785; la demeure passe après plusieurs héritages (Abraham de Boisgobey, Boëssé, Rousselle) à la famille Sauvage, actuelle propriétaire [2].

C'est dans ce manoir qu'en 1782 naît Jean-Pierre Le Chevallier l'un des créateurs du jardin des plantes d'Avranches[3]

Bâtiments

Le manoir actuel comporte une vaste cour carrée encadrée de bâtiments sur trois côtés, un colombier et un puits dans la cour. La partie la plus ancienne est une entrée monumentale en arc surbaissé, ornée de deux boudins[2]. Une tourelle hexagonale, qui sert de cage d'escalier, parait dater du 16e siècle.[4]

Notes et références

  1. Rémi Rousselle, « Notes pour servir à l'histoire de Servon », Revue de l'Avranchin, tomes 28 (1935) et 29 (1936).
  2. 2,0 2,1 2,2 et 2,3 Françoise Lamotte, « Architecture civile de Servon », Société d'archéologie de la Manche, Mélanges, huitième série, 1979 (lire en ligne).
  3. Édouard Le Héricher, Avranchin monumental et Historique, volume 2, Canton de Pontorson, 1847.
  4. Eugène de Robillard de Beaurepaire, « L'église et le château de Servon », La Normandie monumentale et pittoresque, édifices publics, églises, châteaux, manoirs, etc.. Manche, 2e partie, édit. Lemasle et Cie, Le Havre,1899, p. 189-190 (lire en ligne)