Maisons d'État de Percy

De Wikimanche

Au n°25 rue Gustave-Blouet

Les maisons d’État de Percy sont un ensemble immobilier datant de la Reconstruction.

Suite aux bombardements de la Libération en 1944, l'État par le ministère de la Reconstruction, lance le programme de maisons d’état dans les communes sinistrées pour faciliter l’accès à la propriété [1].

Louis Longuet et Raymond Garrabe se voient confier la construction de logements et commerces préfinancés à Percy [2].

Le cahier des charges est approuvé 16 septembre 1946. Après la validation de l'appel d'offres le 14 février 1947, le permis de construire est déposé le 24 février 1948 [2].

Le gros-œuvre est confié à la Société d'entreprise générale du Midi [2].

Jean Lambert-Rucki réalise des bas-reliefs sculptés. L'un d'eux, situé rue Carpon et représentant des GI's américains, déjà endommagé en 1980 est détruit en 2019 lors de la démolition du bâtiment [3]. Le projet d'y faire figurer un soldat allemand battu et une croix gammée est abandonné devant la polémique créée [1].

L'ensemble est achevé en 1949. La dernière maison d’État est vendue en 1968 [2].

Notes et références

  1. 1,0 et 1,1 « La Reconstruction à Percy : un appel à témoin », La Voix du patrimoine de Sienne, n°36, février 2011.
  2. 2,0 2,1 2,2 et 2,3 Inventaire du patrimoine de la Reconstruction dans la Manche, Conseil général de la Manche, Conservation des antiquités et objets d’art, 2011.
  3. « Les trois GI’s de Rucki ne sont plus que souvenir », Ouest-France, 11 juin 2019.

Lien interne