Maisonneuve

De Wikimanche

Maisonneuve est une entreprise de la Manche située à Cérences.

Spécialisée dans la construction de citernes et de fûts en acier inoxydable, elle est labellisée Entreprise du patrimoine vivant [1].

Historique

Fondée en mars 1939 par Camille Maisonneuve, la fabrique de pots à lait en acier étamé puis en aluminium se développe fortement au sortir de la guerre [2].

En 1966, à la mort de Camille, son fils, Luc, prend les rênes de l'entreprise qui se lance dans la fabrication de citernes en inox et de citernes routières pour contrer la sévère baisse de charge due à l'arrivée du tank à lait réfrigéré qui rend obsolète les bidons [2].

En 1979, elle convertit l'atelier de bidons à lait en une chaîne de fûts à bière [2].

Le 9 novembre 1999, Christian Poncelet, président du Sénat, visite l'entreprise [3].

L'entreprise s'implante en 2000 en Russie pour fabriquer des fûts à bière[4].

En 2005, Brieuc Maisonneuve prend la tête de l'entreprise familiale après avoir racheté avec sa sœur, Séverine Le Roux, les parts de son père et de ses deux sœurs[2].

Employant 170 salariés pour un chiffre d'affaires de 25 millions d'euros en 2007, elle travaille pour Areva NC, pour qui elle fait les étuis de compactage en acier carbone étamé pour le stockage des déchets ultimes, et fabrique également des stations de traitement d'eaux usées comme celle de l'hôpital d'Oran (Algérie) [2]. Les citernes routières représentent la moitié du chiffre d'affaires. Elle profite de la présence de l'industrie agroalimentaire dans la région, mais réalise la moitié de son chiffres d'affaires à l'export, notamment pour les fûts de bières [2].

En 2009, la société s'équipe de nouveaux ateliers sur 4 000 m² dédiés à la construction de citernes.

En 2011, Maisonneuve rachète la société Robine (Nord), spécialisée dans la fabrication de citernes à gaz [5].

Le 6 mars 2018, la Communauté de communes Granville, terre et mer décide de racheter pour 3 millions d'euros et pour douze ans les biens immobiliers industriels de l'entreprise pour l'aider à faire face à l'effondrement de la livre sterling avec laquelle elle réalise 40 % de son chiffre d'affaires [6]. Finalement, l'opération avorte faute pour Maisonneuve d'avoir pu consolider sa trésorerie avec l'arrivée d'un partenaire financier [7].

Le 29 mai 2018, le tribunal de commerce de Coutances place l'entreprise en redressement judiciaire [7]. Le 17 juillet suivant, le tribunal valide le rachat de l'entreprise par le groupe Benalu, leader européen pour la fabrication de véhicules pour le transport de vrac solide, dont le siège est à Liévin (Pas-de-Calais) [8]. Le repreneur compte investir 6 millions d'euros pour reconstituer la trésorerie et relancer la production [8].

Chiffre d'affaires

Son chiffre d'affaires est de 21,9 millions d'euros en 2014 (15,3 M€ en 2010, 17,4 M€ en 2008 et 15,2 M€ en 2007).

Activité

En 2011, 217 citernes sont fabriquées en inox et en aluminium [9].

Administration

Adresse : rue de la Gare
50510 Cérences
Tél. 02 33 51 90 27

Notes et références

  1. Fiche sur patrimoine-vivant.com, consultée le 7 février 2019.
  2. 2,0, 2,1, 2,2, 2,3, 2,4 et 2,5 « Maisonneuve passe avec succès du pot à lait à la citerne », La Tribune, 30 octobre 2007.
  3. « Le président du Sénat visite l'usine Maisonneuve », Ouest-France, 10 novembre 1999.
  4. « Maisonneuve : s'ouvrir à l'international », Manche Informations, n° 39, novembre 2002, p.22
  5. Site officiel, consulté le 11 septembre 2015.
  6. Fabien Jouatel, « Brexit : la collectivité au chevet de Maisonneuve », Ouest-France, 7 mars 2018.
  7. 7,0 et 7,1 « L'entreprise Maisonneuve en redressement judiciaire », La Manche Libre, site internet, 30 mai 2018.
  8. 8,0 et 8,1 « À Cérences, l'entreprise Maisonneuve trouve un repreneur », Francetvinfo, site internet, 17 juillet 2018.
  9. « Maisonneuve crée une nouvelle citerne à lait », Ouest-France, 11 avril 2014.

Article connexe

Lien externe