Louis Joseph Calenge

De Wikimanche

Louis Joseph Calenge, né à Notre-Dame-de-Cenilly le 29 janvier 1882, mort à Nicorps le 27 septembre 1930, est une personnalité catholique de la Manche, missionnaire de son état.

Il est le fils de parents très croyants, membres du Tiers-Ordre de Saint-François, le père, Cyrille, exerçant la profession d'horloger.

Il suit ses études à l'Institut secondaire libre de Saint-Lô, puis au Grand séminaire de Coutances [1].

Le 16 septembre 1963, il entre tonsuré au séminaire des Missions étrangères [1]. Il est ordonné prêtre le 24 septembre 1904 [1]. Il part en mission au Siam le 9 novembre 1904 [1]. D'abord en résidence à Samsen, au nord de Bangkok, il apprend la langue annamite avant de rejoindre l'ancienne capitale d'Ajuthia [1]. Il y écrit Indochine et Indochinois, des origines à la fin du XIIe siècle, un ouvrage fort érudit de 600 pages [1].

En 1907, il est muté à Pachim. Affaibli, et déjà de constitution faible, il va se reposa à Hongkong en 1908, mais revient au Siam en 1910 reprendre son ministère [1]. Il s'établit à Chantaboun, mais sa santé décline vite et il doit regagner la France pour y être soigné [1]. Il meurt quelque temps plus tard, le 27 septembre 1930, entouré des siens.

Ses obsèques ont lieu le 30 septembre suivant, présidées par l'archiprêtre Boullot, curé de Saint-Pierre-de-Coutances [1].

Notes et références

  1. 1,0 1,1 1,2 1,3 1,4 1,5 1,6 1,7 et 1,8 « Louis Joseph Calenge (1882-1930) », Archives des Missions étrangères, site internet (lire en ligne).