Actions

Louis Chaudun

De Wikimanche

Louis Chaudun.

Louis Joseph Chaudun, né à Paris le 3 août 1898 et mort à Coutances le 14 septembre 1954, est une personnalité liée à la Manche.

Biographie

Louis Chaudun est mobilisé le 17 avril 1917 [1]. À l'issue de la guerre, il entre dans l'administration des PTT en novembre 1920. Mais en 1923, il est rappelé en qualité d'adjudant du génie et participe à l'occupation de la Ruhr [1]. Revenu à la vie civile, il prépare les divers examens de l'administration des PTT. Il est ainsi admis le troisième à l'École nationale des PTT (promotion 1933-1935) [1]. En janvier 1936, il est nommé inspecteur-adjoint au directeur régional des PTT à Rouen (Seine-Inférieure). Après une interruption de septembre 1939 à juillet 1940 due à sa mobilisation en qualité de capitaine du génie (il commande un détachement d'ouvriers de la télégraphie militaire et parvient à s'échapper de la poche de Dunkerque le 20 mai 1940), il occupe ce poste jusqu'en novembre 1941 [1]. Il est alors nommé inspecteur régional et à ce titre, est chargé de l'organisation des services postaux dans la région de Rouen, où il demeure jusqu'en septembre 1944. Suite au décès de M. Scheer, tué d'une balle de mitrailleuse à Saint-Denis-le-Gast, Louis Chaudun est affecté le 6 octobre à la direction départementale des PTT de la Manche [1]. Alors que quarante-deux bureaux de poste sont détruits, que ving-neuf immeubles sont endommagés partiellement, que le réseau téléphonique interurbain est interrompu, que la comptabilité est en « complet désordre », et que la quasi-totalité des archives a été détruite, il a la charge de remettre sur pied l'ensemble des services postaux du département. Ses efforts sont récompensés par la Légion d'honneur en 1948 [1].

Ses obsèques sont célébrées à Coutances par Mgr Simonne.

Distinction

  • Légion d'honneur (chevalier)

Notes et références

  1. 1,0 1,1 1,2 1,3 1,4 et 1,5 Ouest-France, 5 février 1948.