Louis Brière

De Wikimanche

Louis Émile Pascal Brière [1], né à Saint-Pierre-Langers le 17 mai 1908 et mort à Dachau (Allemagne) le 6 décembre 1944 [2], cultivateur, est un résistant déporté de la Manche, « Mort pour la France ».

Biographie

Domicilié au lieu-dit « La Coursière » à Saint-Pierre-Langers, Louis Brière est arrêté pour fait de résistance par la Feldgendarmerie.

Le 6 avril 1944, il est déporté à bord du train Paris-Berlin (Allemagne) avec 65 Français et 1 Polonais, prisonniers venant des prisons de Fresnes (Seine, aujourd’hui Val-de-Marne) et du Cherche-Midi de Paris. Regroupés dans un wagon cellulaire à la gare de l’Est, ils arrivent à Strasbourg (Bas-Rhin) et sont redirigés vers le camp de concentration de Natzweiler-Struthof. Ces déportés sont classés N.N. [3]. Sitôt incorporés au camp, ils y reçoivent les signes distinctifs que sont le matricule, le triangle rouge et les vêtements qui doivent être marqués des lettres NN. Il se voit attribuer le numéro matricule 11759. Après Natzweiler-Struthof, il est envoyé au camp de concentration de Dachau où il meurt le 6 décembre 1944, âgé de 36 ans.

Hommages

Son nom est mentionné sur les monuments commémoratifs suivants :

Notes et références

  1. Brier sur Fondation pour la mémoire de la déportation
  2. 7 décembre sur Fondation pour la mémoire de la déportation
  3. Nacht und Nebel = "Nuit et brouillard" - interprétation du signe N.N. accolé par l'administration SS à tout détenu désigné dès sa déportation.

Articles connexes

Sources