Lionel de Warren

De Wikimanche

Lionel de Warren, né à La Rochelle-Normande le 28 juillet 1920, mort le 3 janvier 2010, est une personnalité politique de la Manche, diplomate de profession.

Il est le fils du colonel comte Paul de Warren, dont il hérite du titre de comte, et de la comtesse, née Claire de Beaulieu de Briqueville[1].

Élève à l'école Saint-Louis-de-Gonzague à Paris, il étudie aux facultés de droit et des lettres de Rennes puis à l'école libre des sciences politiques[1].

Licencié en droit et ès lettres, il débute sa carrière en 1946 comme rédacteur à l’administration centrale du ministère des Affaires étrangères. Il est nommé Vice-consul au Caire en 1947 puis est mis à la disposition du haut-commissaire en Allemagne de 1950 à 1955. Fonctionnaire au service des Affaires économiques du Quai d'Orsay de 1955 à 1958, il est en parallèle Secrétaire de l’ambassade de France près le Saint-Siège entre 1956 et 1962. Il est ensuite rattaché aux Affaires marocaines et tunisiennes jusqu'en 1970 puis est nommé conseiller des Affaires étrangères, sous-directeur pour le Maroc, la Tunisie et la Libye jusqu'en 1975[1].

Formé à l’Institut des hautes études de défense nationale en 1975-1976, il retrouve le Quai d'Orsay avant d'être Consul général à Munich de 1978 et 1982. En 1984, il est nommé ambassadeur au Népal. Il reste en poste jusqu'en 1985.

Il se marie le 18 juillet 1951 avec Lucie (1924), comtesse d'Ursel, avec laquelle il a trois enfants : Laurence (1957), Richard (1958) et Patrice (1959).

Distinctions

Il est chevalier de la Légion d'honneur, officier de l'Ordre national du mérite et chevalier de l'Ordre souverain de Malte [2].

Notes et références

  1. 1,0, 1,1 et 1,2 Who's Who in France, 2010
  2. Le Figaro, 6 janvier 2010.