Lettre de l'impératrice Marie-Louise à Madame de Montesquiou (1813)

De Wikimanche

La lettre de l'impératrice Marie-Louise à Madame de Montesquiou est un document d'archives relatif à la Manche.

Écrite le 28 août 1813 par l'impératrice Marie-Louise, épouse de Napoléon Ier, lors de sa visite à Cherbourg pour l'inauguration de l'avant-port militaire, cette lettre est acquise par la Bibliothèque municipale Jacques-Prévert en 2014[1].

Texte[2]

J'ai reçue avec bien du plaisir en partant de Caen votre lettre du 24 ainsi que le charmant cadeau que mon fils m'a adressé et qui me fait bien plaisir, de même que les vers ; c'est donc à vous que je dois tous mes remerciements de cette charmante surprise qui m'a touchée infiniment.
Fasse le ciel que les vœux et les prières de mon fils soient exaucés et que l'Empereur revienne aussi vite que nous le désirons. J'ai le portrait de mon fils toujours sur ma table et il me dédommage un peu de la privation que j'ai de ne pas le voir et de l'embrasser. Ma santée est assez bonne ; je suis très enrhumée mais cela vient de la poussière que j'ai avalé en route. J'ai eu le plus beau tems du monde mais depuis que je suis ici, la mer a toujours été houleuse qu'il m'a été impossible d'essayer une navigation. Je me suis bornée à ramasser des coquilles sur le bord de la mer que j'envoie vous devinez à qui ; elles ne sont pas belles mais elles sont grandes.
On à enfin ouvert le bassin hier : au commencement, le spectacle était très pas si beau parce que l'eau ne coulait que très doucement mais on dit que c'est vers neuf heures elle est entrée avec un fracas épouvantable brisant à 50 pieds de large tous les bois du batardeau qui la retenoient. Malheureusement, tout le monde à manqué ce beau moment.
Je vous prie d'embrasser mon fils en mon nom, et de me donner bientôt de ses nouvelles.
Croyez à tous les sentiments d'estime et d'amitié avec lesquels je suis
Votre très attachée
Louise
P.S. Je reçois dans ce moment votre lettre du 27 Août et vous remercie bien des bonnes nouvelles que vous me donnez de mon fils

Notes et références

  1. « La bibliothèque acquiert une lettre de l'impératrice Marie-Louise, épouse de Napoléon Ier », La Presse de la Manche, 12 août 2014
  2. L'orthographe et la grammaire sont celles d'origine.