Le Teilleul

De Wikimanche

Le Teilleul est une commune de la Manche située dans le canton du Mortainais.


Blason ville fr le teilleul (Manche).svg Blason de la commune du Teilleul Coordonnées géographiques de la mairie Logo-Mairie.png
48° 32' 21.36" N, 0° 52' 24.35" W (OSM)
Arrondissement Avranches
Chargement de la carte...
Canton Mortainais
Intercommunalité Mont-Saint-Michel-Normandie
Gentilé Teilleulais(es)
Population 1 746 hab. (2015)
Superficie 66,89 km²
Densité 26 hab./km2
Altitude 78 m (mini) - 234 m (maxi)
Code postal 50640
N° INSEE 50591
Maire Véronique Künkel
Communes limitrophes du Teilleul
Mortain-Bocage Mortain-Bocage Barenton
Mortain-Bocage, Buais-les-Monts Le Teilleul Saint-Cyr-du-Bailleul, Mantilly (Orne)
Buais-les-Monts Désertines (Mayenne), Fougerolles-du-Plessis (Mayenne) Mantilly (Orne)

Périmètre de la commune nouvelle.
Périmètre de la commune nouvelle.



Géographie

La commune du Teilleul est située dans le Mortainais, aux confins de l'Orne et de la Mayenne.

Toponymie

Le toponyme Le Teilleul est attesté au 11e siècle. Il repose sur le latin tiliolu qui veut dire tilleul[1].

Histoire

Moyen Âge

La châtellenie du Teilleul remonte au 10e siècle et semble n'avoir vécu que deux siècles. À la réunification du Mortainais aux domaines du duc de Normandie, en 933, Guillaume Longue-Épée récompense le zèle de l'un de ses chevaliers, Unsfried, dit le Danois, en lui octroyant les terres du Teilleul, érigées en sa faveur en baronnie. Unsfried fait construire la forteresse du Teilleul[2].

C'est à partir de ce moment que la ville se fortifie. Massif formidable de tours, de contreforts, de fort et de créneaux, dominant la vallée et présentant le flanc au tertre de Montécot. L'une des issues des remparts est nommée « la Basse-Porte »[2].

Robert du Teilleul donne aux moines d'Ouches l'église du Teilleul et plusieurs fiefs[2].

En 1169, Raoul de Fougères fait incendier le fort du Teilleul, et en 1173, la ville est à nouveau brûlée.

Au début du 13e siècle est crée une léproserie ou maladrerie. Elle devient inutile au 14e siècle.

Le 3 mars 1307, Philippe-le-Bel séjourne au Teilleul.

Révolution française

Les Teilleulais accueillent la Révolution avec enthousiasme. Comme ailleurs, l'instabilité règne. La loi du plus fort l'emporte, symbolisée par l'action zélée du juge de paix Louis-Pierre Cousin-des-Loisellières, mis à la tête du comité d'exécution.

Le 13 novembre 1795, le bourg est de nouveau incendié : quelques centaines de Chouans mettent le feu aux maisons afin de faire sortir les gardes nationaux et volontaires réfugiés dans des maisons. Ces évènements mettent 300 personnes sans abri.

19e siècle

Le 14 juillet 1845, une météorite de 800 g s'écrase au village de La Vivionère.

Seconde Guerre mondiale

Le 1er août 1944 , Jacques Martin-Sané, nommé préfet de la Manche par le gouvernement de Vichy s'installe pour une journée au Teilleul[3]. Le Teilleul est libérée le 5 août suivant[3].

Réforme territoriale

Le 1er janvier 2016 Le Teilleul fusionne avec Ferrières, Heussé, Husson et Sainte-Marie-du-Bois, sous le régime juridique des communes nouvelles instauré par la loi no 2010-1563 du 16 décembre 2010 relative à la réforme des collectivités territoriales[4].

Démographie

De la Révolution à 2015

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793.
À partir du 21e siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[5]. En 2015, la commune comptait 1 746 habitants.

           Évolution de la population depuis 1793  [modifier] (Sources : Cassini [6] et INSEE [7])
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851 1856
2 380 2 528 2 473 2 279 2 511 2 492 2 539 2 566 2 604 2 530
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
2 478 2 422 2 358 2 295 2 175 2 150 2 159 2 104 2 012 2 010
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
1 945 1 745 1 689 1 780 1 768 1 747 1 660 1 542 1 588 1 534
1982 1990 1999 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012
1 542 1 433 1 377 1 309 1 299 1 293 1 306 1 284 1 262 1 240
2013 2014 2015 2016 2017 2018 2019 2020 2021 2022
1 246 1 777 1 746
Notes : De 1962 à 1999 : Population sans doubles comptes. Depuis 2006 : Population municipale.
Sources :
Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999 puis INSEE à partir de 2004.


pour les anciennes communes, voir les articles détaillés Démographie de Ferrières, Démographie de Heussé, Démographie de Husson et Démographie de Sainte-Marie-du-Bois

Depuis la fusion de 2016

Liste des communes déléguées de la commune nouvelle
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Canton
Le Teilleul 50591 CC du Mortainais 30,45 1 220 (2015) 40 Le Mortainais
Ferrières 50179 CA Mont-Saint-Michel-Normandie 3,51 53 (2015) 15 Le Mortainais
Heussé 50245 CA Mont-Saint-Michel-Normandie 14,57 228 (2015) 16 Le Mortainais
Husson 50254 CA Mont-Saint-Michel-Normandie 13,59 182 (2015) 13 Le Mortainais
Sainte-Marie-du-Bois 50508 CA Mont-Saint-Michel-Normandie 4,77 63 (2015) 13 Le Mortainais

Au 1er janvier 2016, elle s'étend sur une superficie de 66,89 km2, pour une population municipale de 2 312 habitants au dernier recensement de 2013 (34,56 hab./km2) [8].

Au 1er janvier 2015 lors de la fusion la population municipale des cinq communes est de 1 790 habitants au recensement de 2012 (soit 26,76 hab./km2) [9].

Administration

Circonscriptions administratives avant la Révolution

Circonscriptions administratives depuis la Révolution

Les maires

Liste des maires depuis 2016
Période Identité Parti Qualité Observations
2016-actuel Véronique Künkel maire sortant du Teilleul


En attendant les élections municipales de 2020, le conseil municipal élit le maire parmi les conseillers des communes déléguées.

Liste des maires de 1945 à 2015
Période Identité Parti Qualité Observations
1945-1953 Marcel Nail
1953-1965 François Nouaille
1965-1977 Pierre Mottier
1977-1983 Geneviève Leconte
1983-2014 Jean Bizet
2014-2015 Véronique Künkel
Source  : liste établie par Jean Pouëssel et Marie Legrand pour 601 communes et lieux de vie de la Manche. [10]
.



pour les maires des anciennes communes, voir les articles détaillés Administration de Ferrières, Administration d'Heussé, Administration d'Husson et Administration de Sainte-Marie-du-Bois

Mairie

Horaires d'ouverture
Jours Matin Après-midi Coordonnées de la mairie (Pour signaler une erreur cliquez ici)
Lundi 9 h - 12 h 30 14 h - 17 h 30
Mairie du Teilleul (2017)

Mairie du Teilleul (2017)

Adresse : 60, rue Beauregard
50640 Le Teilleul

Tél. 02 33 59 40 05
Fax : 02 33 59 78 99

Courriel : Contacter la mairie

Site internet : Officiel

Commentaire :

Source : Site officiel (25 octobre 2016)

Mardi 9 h - 12 h 30 14 h - 17 h 30
Mercredi 9 h - 12 h 30 14 h - 17 h 30
Jeudi 9 h - 12 h 30 14 h - 17 h 30
Vendredi 9 h - 12 h 30 -
Samedi 9 h - 12 h -



Mairies déléguées

Heussé le jeudi de 10 h 30 à 12 h 30 et Husson le vendredi de 9 h 30 à 12 h 30

Religion

Circonscriptions ecclésiastiques avant la Révolution

Circonscriptions ecclésiastiques actuelles

Lieux et monuments

L'église Saint-Patrice du Teilleul.
à Ferrières 
  • Église (17e) avec son cimetière : statues (18e), maître-autel (début 19e)
à Heussé 
  • Église Saint-Pierre (19e)
  • Château de Nantray (19e)
  • Chapelle du château de Nantray
  • Rives de la Colmont
  • Étang
  • Croix de chemin
à Husson 
  • Église (11e / 18e)
  • Vallon de la Sélune
  • La Gardonnière (16e)
  • La Tavelière (16e)
  • La Ferme de La Petite Cour
  • Croix de chemin
à Sainte-Marie-du-Bois 
  • Église Notre-Dame (16e / 17e) : autel (18e)

Personnalités liées à la commune

Naissances

Autres

Économie

  • D2N : semences, aliments pour bovins
  • Künkel SAS : fabrication de palettes
  • LD Logistics : transport routier
  • Roland : matériel agricole, racheté par Blanchard en 1998
  • Mongodin : travaux publics
  • Meubles Michaux, repris par Mobilier bois stratifié (MBS) : meubles d'agencement
  • Jacky Le Duc : fabrication d'andouille de Vire
  • Les Grippes : foie gras, confits, rillettes
  • La Gortière : poiré, cidre, calvados
  • CK Trans : transport routier
  • Eiffage travaux publics, à Ferrières
  • La Haminière : lait, à Heussé
  • Les Jardins de la Feslaie : cidre et poiré, à Husson
  • EPHAD des 3 Provinces
  • EPHAD Korian Rives de Sélune

Transports

Manéo : pas de ligne express

Navette de la mairie à Saint-Hilaire-du-Harcouët pour rejoindre la ligne L8 Mortain-Avranches

Éducation

Culture

  • Foire mensuelle, le jeudi

Sports

  • Baby-foot : Baby-foot sportif teilleulais
  • Cyclisme : Roue d'or teilleulaise ; Union cycliste du Mortainais
  • Handball : AAEP Le Teilleul Site officiel
  • Football : Union Sportive Sélune Site officiel
  • Pétanque : Pétanque teilleulaise
  • Tennis de table : Tennis de table du Teilleul Site officiel
  • Trial : Trial club teilleulais
  • Équipements sportifs : complexe sportif Georges-Boissel (gymnase, court de tennis en extérieur, piste d'athlétisme, deux terrains de football en gazon naturel et terrain de pétanque)

Jumelage

  • Saint-Jean (paroisse de Jersey).

Bibliographie

  • Daniel Levalet, « Le Teilleul (Manche) : de Patriciacus au bourg castral du Moyen-Âge », Annuaire des cinq départements de la Normandie, Congrès de Saint-Hilaire, 2013, p. 31-40
  • Daniel Levalet, « Sainte-Marie-du-Bois », Annuaire des cinq départements de la Normandie, Congrès de Saint-Hilaire, 2013, p. 9-14
  • Michel Coupard et Jack Lecocq, Le Mortainais : Saint-Hilaire-du-Harcouët, Barenton et Le Teilleul,, éd. Allan Sutton, 2017
  • François Davoust, Les soldats du canton du Teilleul pendant la Grande Guerre, éd. Eurocibles, 2018

Notes et références

  1. René Lepelley, Cahier des annales de Normandie, 1990, volume 23, numéro 1, pp. 547-572.
  2. 2,0, 2,1 et 2,2 Em. Dubois, « Le Teilleul. Notes historiques et archéologiques », Mémoires de la Société d'archéologie, littérature, sciences et arts des arrondissements d'Avranches et de Mortain, 1884, tome 6, p. 83 (lire sur gallica.bnf.fr)
  3. 3,0 et 3,1 beaucoudray.free.fr [1], consulté le 26 juillet 2018.
  4. Arrêté n° 15-204 du 9 décembre 2015, « Arrêtés portant création de communes nouvelles. », manche.gouv.fr, décembre 2015 (lire en ligne).
  5. Au début du 21e siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  6. Population avant le recensement de 1962.
  7. INSEE : Population depuis le recensement de 1962.
  8. Populations légales 2013 du département de la Manche.
  9. Populations légales 2012 du département de la Manche.
  10. 10,0 et 10,1 « 601 communes et lieux de vie de la Manche », René Gautier et 54 correspondants, éd. Eurocibles, 2014, p. 370
  11. « Benefices du dioceze d’Avranches », p. 8, in Pouillié general contenant les benefices de l’Archevesché de Rouen […], chez Gervais Alliot, Paris, 1648.
  12. «Le collège du Teilleul reconverti en maison d’accueil Alzheimer», La Manche Libre, 14 février 2010 (lire en ligne).
  13. Site officiel de la commune, consulté le 17 juin 2018.

Articles connexes