Le Clos de la Motte (Omonville-la-Rogue)

De Wikimanche

Le Clos de la Motte serait une motte castrale du Cotentin, située dans la commune d'Omonville-la-Rogue dominant le fort d'Omonville.

Ne pas confondre avec La Motte (Omonville-la-Rogue)

Description

En 1982, Florence Delacampagne [1] décrit ainsi le lieu :

« Au sommet de la falaise dominant le fort d'Omonville, à l'est de la Commune, on trouve un champ appelé le clos de la motte. La partie [à l'] est de ce champ est occupée par une forte butte de terre de forme grossièrement circulaire au sommet paraissant très plat. […] Cependant cette butte n'est pas très éloignée du lieu-dit Lait-Heu. Il se peut donc qu'il s'agisse d'une défense avancée du port d'Omonville d'une époque plus ancienne »

Malheureusement les cartes et les cadastres, anciens ou contemporains, ne connaissent pas de « clos de la motte » à Omonville, et rien sur les photographies aérienne ne laisse deviner un tel ouvrage.

Sur un « Plan de la fosse d'Aumonville » daté de 1694 [2] on voit bien deux cercles concentriques marqué d'une seule lettre "G" à peu près à l'endroit décrit, et la mention d'un « ancien fort razé ». Mais l'aspect parfaitement circulaire fait douter qu'on ait là, la représentation d'une motte.

Un autre plan, cette fois de la Fosse d'Omonville, édité entre 1700 et 1720 [3], montre une structure circulaire nettement plus à l'ouest, qui porte comme dénomination « retranchement ». Mais cette fois on est très loin de la description citée.

Reste la motte dans laquelle est creusée la Grotte Notre-Dame, munie de son parcellaire circulaire caractéristique [4]. Il serait surprenant que cette grotte ne soit pas citée dans la description.

Le fort de Led-Heu

Une étude due à Gérard Vilgrain-Bazin et Sébastien Houillier datée de 2012 [5] révèle la complexité du site. S'ils y relèvent bien une coupe typique d'une motte, avec fossé et talus, on y constate une perpétuelle transformation du site depuis un hypothétique « avant 1400 » jusqu'au XVIIIe siècle. L'étude ne permet pas de mieux situer la motte.

Situation

Sont repérés le fort (nord est) et le lieu-dit Lait-Heu (Led-Heu, sud-ouest).

Chargement de la carte...

Liens internes

Notes et références

  1. Florence Delacampagne, « Seigneurs, fiefs et mottes du Cotentin (Xe-XIIe siècles). Étude historique et topographique », Archéologie médiévale, tome 12, 1982. pp. 195-207 (lire en ligne).
  2. Benjamin de Combes, «  Plan de la fosse d'Aumonville» (voir en ligne).
  3. Nicolas Magin, « Plan de la fosse d'Omonville » (voir en ligne).
  4. Parcelles cadastrales sur le Géoportail (voir en ligne).
  5. Le fort de Led-Heu Omonville-la-Rogue Gérard Vilgrain-Bazin et Sébastien Houillier (Lire en ligne).