Lait de mai

De Wikimanche

En 1936 au château de Tourlaville.

Le lait de mai est une fête traditionnelle célébrée dans la Manche.

Origine

La tradition du lait de mai prend son origine dans l'idée, qui n'est sans doute pas fausse, que l'herbe nouvelle mangée par les vaches au printemps donne à leur lait une saveur particulière [1]. Le plaisir de déguster, sous le doux soleil de mai, « quelque bolée de lait, chaud et crémeux » [1] à peine sorti du pis de la vache ne sait rien du bonheur ainsi éprouvé. Ce plaisir décuplant en étant partagé, les paysans en ont tout de suite fait une fête, d'abord familiale, qui s'est rapidement étendue aux voisins et aux amis, voire au village tout entier.

À quand remonte cette tradition ? On ne le sait avec précision, mais il faut remonter fort loin pour en trouver la trace. Georges Dubosc assure qu'elle existait au Moyen Âge puisque de nombreux poèmes la citent déjà comme une habitude [1]. Charles Le Goffic en donne pour origine la fin du siège de Rouen en 1428 [2]. Ce siège avait provoqué une famine telle que, à peine libérés, les Rouennais se ruèrent dans les fermes des environs pour boire à grandes gorgées un lait de printemps particulièrement bienvenu [2]. Et la cérémonie se serait répétée chaque année.

Une chose est sûre, la tradition est vivace dans la Manche jusqu'à la Première Guerre mondiale [3]. D'autant que le lait jouit en Normandie d'une excellent réputation. Non seulement, il est savoureux, mais on lui prête également d'autres vertus. C'est grâce à lui que les Normands sont robustes et les filles si jolies...

Malgré cela, la tradition s'use et il faut tout l'attachement au terroir de la société Alfred Rossel, et son dynamisme pour qu'elle soit relancée en 1936 au château des Ravalet [4].

La Seconde Guerre mondiale lui a naturellement porté un mauvais coup. Mais la société Alfred Rossel est toujours là, encore au XXIe siècle, pour la faire vivre.

Notes et références

  1. 1,0 1,1 et 1,2 Georges Dubosc, « Le lait de mai », Le Journal de Rouen, 8 mai 1898.
  2. 2,0 et 2,1 Charles Le Goffic, Fêtes et coutumes populaires, Librairie Armand Colin, 1911, p. 63-64.
  3. Alain et Christiane Jeanne, « La tradition du lait de mai », Magène, site internet (lire en ligne).
  4. « Le lait de mai, une savoureuse tradition normande », Ouest-France, site internet, 3 mai 2018.