La Pierre au Rey

De Wikimanche

La Pierre au Rey.

La Pierre au Rey, dit aussi dolmen de la Vigie, est un amas rocheux, situé à Flamanville.

Considéré aux XIXe et XXe siècle comme un monument mégalithique, classé au titre des monuments historiques [1] pendant 150 ans, il est aujourd'hui jugé comme naturel.

Description

Il s'agit de trois rochers disposés en triangle [2] qui en supportent un quatrième ovoïde de 10 tonnes et de plus de deux mètres de diamètre. Un couloir droit et étroit vers la mer est formé par des pierres semi-enterrées [3].

Il est signalé pour la première fois en 1833 par Leffilastre et Louis Ragonde. Le plus gros bloc est gravé d’inscriptions dont l'origine est incertaine : l'hypothèse viking appréciée des premiers antiquaires est par la suite écartée au profit d'une vocation cultuelle gauloise, à l'instar de la découverte au début du XXe siècle, d'un collier celte [3].

Pour autant, classé Monument historique en 1862, le monument est déclassé en 2012, le ministère de la Culture considérant l'amas de roches comme naturel[3]. Cette hypothèse avait déjà été émise en 1833 : « Il ne serait pas absolument impossible que la nature en eût fait tous les frais » [4].

Au XIXe siècle, un mât est dressé au sommet de la plus haute roche pour permettre des « signaux sémaphoriques » [4].

Situation

La Pierre au Rey se trouve sur le cap de Flamanville, au lieu-dit « La Vigie », à proximité du sémaphore, à une altitude de 92 m.

Notes et références

  1. « Notice n°PA00110401 », base Mérimée (architecture), médiathèque de l'Architecture et du Patrimoine, ministère de la Culture.
  2. Site internet Mégalithes de la Manche (Lire en ligne).
  3. 3,0 3,1 et 3,2 Fabrice Constensoux, « Patrimoine : Le mystère du dolmen de Flamanville », lamanchelibre.net, 27 juillet 2012.
  4. 4,0 et 4,1 Annuaire du département de la Manche, vol. 5, 1833, pp. 241-242.

Bibliographie

  • A. Montier, « Le dolmen de la Pierre au Rey, à Flamanville », La Normandie monumentale et pittoresque, édifices publics, églises, châteaux, manoirs, etc ....Manche, partie 2, éd. Lemasle & Cie, Le Havre, 1899, p.56-58 (lire en ligne)

Lien interne

Lien externe