Léonce Crétois

De Wikimanche

Léonce Crétois, né au Sénégal en 1910 et mort le 30 juillet 1978, est une personnalité de la Manche.

Avec les compliments du Président Senghor

Le collège Saint-Joseph de Villedieu-les-Poêles peut être très honoré de l’avoir compté dans ses rangs au début du XXe siècle, de 1922 à 1927, avec trois autres jeunes Sénégalais.

Léonce Crétois débute dans la Manche une brillante formation le menant d’abord à la prêtrise et, pendant toute sa vie, à un travail à la fois de chercheur et de scientifique. Ses publications forment une liste impressionnante de 16 pages de tous ses travaux réalisés entre 1937 et 1970.

Ses dons de radiesthésiste sont particulièrement développés et on ne compte pas au Sénégal les nappes d’eau qu’il détecte avec son pendule…

Le président Senghor en personne lui rend hommage en préfaçant un dictionnaire sérère-français contenant plus de 20 000 mots, et un autre ouvrage comprenant plus de deux mille proverbes, le désignant comme modèle aux universitaires de Dakar.

De son Sénégal natal, il conserve un souvenir ému de la Manche où il était revenu deux ans comme novice étudiant la philosophie à l’Abbaye Blanche de Mortain.

Le Père Léonce Crétois est décédé avec le titre de « dernier grand savant encyclopédique ».

Source

Dictionnaire des personnages remarquables de la Manche, tome 4, sous la direction de René Gautier, ISBN 2914541562.