Léon Marguerite Leclerc de Juigné

De Wikimanche

Léon Leclerc de Juigné.

Léon Marguerite Leclerc de Juigné, né à Paris le 3 janvier 1733, mort à Paris le 24 octobre 1810, est un homme politique de la Manche.

Il est le quatrième fils de Samuel Jacques Le Clerc († 1734) et de Marie Gabrielle Le Cirier de Neufchelles (1706-1763).

Il fait une carrière militaire. Il sert d'abord dans la marine, qu'il quitte avec le grade de lieutenant de vaisseau. En 1758, il passe dans la cavalerie avec le grade de capitaine. En 1762, il est colonel aux grenadiers de France, puis en juillet 1767 colonel du régiment de Soissonnais. Le 3 janvier 1770, il est brigadier des armées du roi et maréchal-de-camp le 1er mars 1780. En 1783, il est admis aux honneurs de la cour.

Sa carrière politique commence avec son élection comme député de la Manche le 31 mars 1789 par le bailliage de Coutances, au titre de la noblesse. Il s'oppose à la suppression des justices foncières et renouvelle l'offre faite au nom du clergé d'un prêt de 400 millions.

Il émigre à la fin de la session de 1791 et rentre en France sous le Consultat, sans reprendre d'activité politique.

Il est baron de Juigné, comte de Courtemer et seigneur de Sainte-Mère-Église par sa femme, Adélaïde Élisabeth Olive de Saint-Simon-Courtomer(1734-1854), épousée le 5 mars 1769 à Saint-Germain-en-Laye (aujourd'hui Yvelines). Ils ont neuf enfants : Jacques Gabriel Olivier (1769-1823), Élisabeth Olive Éléonore (1773-1803), Étienne Olivier (1776-1831), député de la Manche, Charlotte (1777-), Pauline (1778-1861), Charlotte (1781-), Victor (1783-1871), Élisabeth Olive Félicité (1784-1854) et Étienne (1786-1804).