Klara et Slavko Krausz

De Wikimanche

Klara et Slavsko Krausz sont deux réfugiés juifs arrêtés par l'occupant allemand durant la Seconde Guerre mondiale.

Installé à Cherbourg, le couple se réfugie à Torigni-sur-Vire en 1940[1].

Slavsko est arrêté en 1941, interné à Compiègne puis transféré à Drancy en 1942. Il est ensuite déporté à Auschwitz d'où il ne reviendra pas. Clara, arrêtée en octobre 1942, subit le même sort[2].

Leur fille Monique[3], née le 15 juillet 1928 à Paris, survit et part vivre aux États-Unis en 1947. Elle écrit une lettre avec l'idée que Maurice et Andrée Lemarchand, qui l'avaient cachée pendant la guerre, puissent obtenir la récompense de « Juste parmi les nations »[1].

Cette lettre est retrouvée en 2015 par une professeur d'histoire du lycée Julliot-de-La-Morandière de Granville et ses élèves de terminale travaillant sur le sujet de la déportation[1].

Notes et références

  1. 1,0, 1,1 et 1,2 « Slavko Krausz est mort déporté à Auschwitz », Ouest-France, site internet, 20 juin 2016 (lire en ligne)
  2. « Slavsko Krausz est mort déporté à Auschwitz », Ouest-France, 20 juin 2016
  3. Mariée aux États-Unis, elle prend le nom de Monique Frankston