Julien Morin

De Wikimanche

Julien Morin, né au Mesnil-Hue le 14 septembre 1785 [1] et mort à Cherbourg le 30 octobre 1852 [1], est un homme politique de la Manche, notaire de profession.

Il est nommé maire de Cherbourg de 1846 à la suite de Nicolas Noël-Agnès, porté à la sous-préfecture, reconduit par le gouvernement provisoire de 1848[2]. Il préside le 27 février 1848 sur la place d'Armes la cérémonie locale célébrant l'avènement de la IIe République [3].

Son administration est jugée « juste, sage, modérée, conciliante et paternelle », par les autres membres du conseil municipal[2].

Peu avant la visite présidentielle à Cherbourg, il annonce le 17 août 1850, sa démission, après l'annulation par le conseil de la préfecture le 5 août, des listes électorales cherbourgeoises, jugées irrégulières et incomplètes, pour les élections de mai 1851. Le pouvoir lui avait alors adjoint Joseph Ludé et Brucan, en remplacement de Thomas Poulain et Couey. Cette décision est dictée par le manque d'élan bonapartiste de ce maire, dans un arrondissement ayant porté Cavaignac en tête des votes lors de l'élection présidentielle de 1848[2]. Ludé lui succède le 29 août.

Notes et références

  1. 1,0 et 1,1 Acte de décès n° 614 - État civil de Cherbourg.
  2. 2,0 2,1 et 2,2 Jean Fouace, Cherbourg, port aux princes, Isoète, 2001.
  3. Raymond Lefèvre, Histoire anecdotique de Cherbourg à l'intention de nos écoliers, Cherbourg-Éclair, Cherbourg, 1941, rééditée en 1973.