Julien Derenne

De Wikimanche

Portrait de Julien Derenne

Julien Derenne, né à Fougerolles-du-Plessis (Ille-et-Vilaine) le 24 novembre 1920 et mort à Saint-Jean-du-Corail le 31 juillet 1944, mécanicien, est un résistant de la Manche, « Mort pour la France ».

Biographie

Julien Derenne s'engage au 2e régiment d'artillerie de montagne (R.A.M.) de Grenoble (Isère). Lors de l'occupation de la zone libre, il intègre le groupe FTP de Fougerolles-du-Plessis fondé par son frère Raymond.

Quand son frère est arrêté en décembre 1943, Julien Derenne prend la tête du groupe de résistance.

Le 9 juin 1944, il délivre son frère emprisonné à Laval (Mayenne). Il organise avec son groupe de nombreuses attaques de convois allemands en Mayenne. Lors de nombreux parachutages, il réceptionne le capitaine Hayes officier de renseignements britannique.

Il est arrêté sur dénonciation le 28 juillet 1944. Il est torturé lors de son internement au château de Saint-Jean siège de la Gestapo de Saint-Jean-du-Corail.

Il est exécuté par les éléments de la 2e division SS « Das Reich » dans la carrière de la forêt de la Lande Pourrie.

Distinctions

  • Chevalier de la Légion d'honneur
  • Croix de guerre avec palme
  • Médaille de la Résistance

Hommages

Son nom est mentionné sur les monuments commémoratifs suivants :

Le terrain de sport de Fougerolles-du-Plessis porte son nom.

Article connexe

Sources