Jules Jalouin

De Wikimanche

Jules Jalouin né à Pontorson le 28 avril 1925 (ou 1927 [1]) et mort à Dora (Allemagne) le 15 mai 1945, est un déporté de la Manche, « Mort pour la France ».

Biographie

Cordonnier, Jules Jalouin est arrêté en 1943 et déporté, il fait partie du convoi qui part de Compiègne-Royallieu (Oise) le 27 janvier 1944. Ce transport vers le camp de concentration de Buchenwald, emporte 1 584 prisonniers. Dans les wagons se trouvent également les Manchois : Agnès, Bourget, Bourgine, Gilbert, Guennec, Hébert, Jousse, Le Notre, Roger, Tesnière et Testard.

À son arrivée au camp, il se voit attribuer le numéro matricule 43751. Il intègre le kommando Ellrich dépendant du camp de concentration de Dora. Ce kommando travaille au creusement de galeries souterraines ou de tous les travaux de génie civil en surface.

Il y meurt à une date inconnue [2]

Hommages

Son nom est mentionné sur les monuments commémoratifs suivants :

Notes et références

  1. 601 communes et lieux de vie de la Manche, 2014, p. 467.
  2. en 1945 selon 601 communes.

Sources