Jules Desmonts

De Wikimanche

Jules Albert Gaston Desmonts, né à Moyon le 29 juillet 1885 et mort à Boissy-Saint-Léger (Val-de-Marne) le 31 janvier 1971, est un homme politique de la Manche.

Biographie

Entré à l'école normale d'instituteurs de Saint-Lô en 1901, il effectue une quatrième année à celle de Caen (Calvados), puis effectue son service militaire dans l'Infanterie en 1905-1906[1]. Il est successivement surveillant d’internat au lycée de Coutances, instituteur à Valognes puis professeur à l'école primaire supérieure de La Flèche (Sarthe) en 1909, année où il se marie[1].

Mobilisé en août 1914, il est malade en septembre et réformé en février 1915. Il reprend son poste à La Flèche et donne des cours de dessin graphique au Prytanée militaire[1].

Il est nommé à Nolay (Côtes-d'Or) en 1919, puis à La Loupe (Eure-et-Loire) en 1920 avant d'arriver à Granville en 1921 comme directeur de l'école primaire supérieure[1]. Radical-socialiste, il est mis à la retraite d’office en mai 1941, et entre dans le groupe de Résistance de Maurice Marland, son collègue[1]. Réintégré en août 1945, il dirige le collège Ferdinand-Buisson jusqu'à sa retraite en 1948[1].

Il est nommé conseiller municipal de Granville à la Libération en 1944 et devient maire en janvier 1945 après la démission du Dr Paul Lavat[1].

Il reste en poste jusqu'en 1947, puis simple conseiller d'opposition jusqu'en 1959[1].

Sous l'étiquette de radical, il est élu conseiller général du canton de Granville en 1945 et reste en poste jusqu'en 1951[2].

Par ailleurs, il préside de la fédération radicale-socialiste de la Manche, en devenant président d’honneur en 1956[1].

Il préside également le comité départemental antituberculeux, le patronage laïque de Granville et la bibliothèque populaire.

Notes et références

  1. 1,0 1,1 1,2 1,3 1,4 1,5 1,6 1,7 et 1,8 Jacques Girault, « Notice Desmonts Jules, Albert, Gustave », Le Maitron, 25 octobre 2008 (lire en ligne)
  2. « Tout sur la Manche », Revue du département de la Manche, tome 29, n° 113-114-115, 1987

Voir aussi