Joseph de Bossi

De Wikimanche

Joseph Aurèle Charles de Bossi, né à Turin (Italie) le 15 novembre 1758 et mort à Paris le 20 janvier 1824, est une personnalité politique de la Manche.

Il est préfet de la Manche de 1810 et 1815.

Biographie

Docteur en droit, il écrit des poèmes à la gloire des princes autrichiens, de l'indépendance américaine ou encore en faveur de la Révolution nationale.

Devenu diplomate, il est à Venise lors de la campagne d'Italie de l'armée conduite par Bonaparte, et négocie face à lui le traité de Campo-Formio. Partisan de la Révolution française, il est nommé membre du gouvernement provisoire du Piémont en 1799 par le général Joubert, puis ministre près la République de Gènes.

Intégré à l'administration de la 27e division militaire, il favorise le rattachement du Piémont à la France en 1803, après quoi il est nommé par Bonaparte préfet de l'Ain en 1805, et fait baron d'Empire le 9 mars 1809.

Le 12 février 1810, il est nommé préfet de la Manche. Il est l'un des rares préfets à conserver son poste au retour de la monarchie en 1814, le roi lui conférant la nationalité française et le grade de chevalier de la Légion d'honneur.

Lors des Cent-Jours, il réaffirme son soutien au gouvernement impérial. Dès lors, il est relevé de ses fonctions le 16 juillet 1815, après le retour de la Restauration, et retourne à Paris.

Gabriel Houël dit de lui : « Il fit assez bien la préfecture ; il était fécond en ressources et toutes les circonstances difficiles ne le trouvaient jamais au dépourvu. » [1].

  1. Gabriel Houël, Histoire de la ville de Saint-Lô, Caen, 1825.