Jean de Saint-Jorre

De Wikimanche

Jean Henri Marie Eugène de Saint-Jorre, né à Paris le 17 avril 1910 [1] et mort à Coutances le 3 août 1997 [1], est un homme politique et un écrivain de la Manche.

Biographie

Jean de Saint-Jorre naît à Paris au domicile de ses parents au n° 19 de la rue Feydeau dans le 2e arrondissement [1]. Il est le fils de Louis de Saint-Jorre, quarante-trois ans, libraire et de Jeanne Marchand, trente-quatre ans [1].

Élève au lycée de Coutances, Jean de Saint-Jorre poursuit sa formation à Paris.

Il se marie à Heugueville-sur-Sienne le 7 décembre 1937 avec une héritière de la famille Michel d’Annoville, Édith Michel d'Annoville (1914-1989) avec qui il aura trois enfants.

Il est employé de préfecture à Saint-Lô durant la Seconde Guerre mondiale. Il est ensuite sous-préfet d'Avranches de 1944 à 1946, puis préfet administrateur général d’Alger de 1960 à 1964. Préfet honoraire lors de sa retraite en 1965, il est directeur des enseignements artistiques au Ministère des Affaires culturelles de 1964 à 1971, et directeur de l'École nationale des Beaux-arts de Paris de décembre 1967 à octobre 1968.

Secrétaire général de la Société d'archéologie et d'histoire de la Manche en 1940, il en prend la présidence en 1976 à la suite de Pierre Chavane de Dalmassy.

Il est élu maire d'Heugueville-sur-Sienne en 1971 et reste en fonction jusqu'en 1983.

Il meurt à Coutances le 3 août 1997, âgé de 87 ans. Ses obsèques sont célébrées le 6 août suivant en l'église Saint-Pierre d'Heugueville-sur-Sienne où il est inhumé dans la cimetière.

Œuvres

  • Lanterne magique (poèmes), éd. André Biard, 1935
  • Fernand Fleuret et ses amis, éd. Paul Bellée, 1945
  • Libraires et marchands d'estampes parisiens originaires du Cotentin, Les Cahiers de l'ODAC, 45 p., n° 1, octobre 1985

Notes et références

  1. 1,0 1,1 1,2 et 1,3 « Acte de décès n° 200 », Archives de Paris, archives de la mairie du 2e arrondissement, registre de l'état-civil des naissances (1910), 2N 120 , page 4/31.