Jean Tandeau de Marsac

De Wikimanche

Jean Lucien Alexandre Tandeau de Marsac, né à Paris le 11 octobre 1904 et mort dans la même commune le 30 mars 1980[1], est un architecte qui a exercé dans la Manche.

Biographie

Église Saint-Martin (Sourdeval), Tandeau de Marsac architecte.

Il est le fils de Gabriel Marie Louis Tandeau de Marsac (1874-?) architecte à Paris, et de Germaine Marie Paté (1882-1914).

Il entre aux Beaux-Arts de Paris en mars 1924 où il est élève de Gabriel Héraud. Il y est diplômé le 13 novembre 1929, avec le projet d'un « centre D'Emanothérapie ».

Il est architecte à Paris VIIe entre 1929 et 1941 et travaille d'abord dans l'agence de son père.

Il se marie le 12 décembre 1929 avec Christiane Geneviève Marie Richardière (1907-1992), fille d'Alphonse Augustin Richardière (1859-1941), architecte à Paris, successeur d'Alphonse Richardière en 1935.

On le retrouve à Paris VIe entre 1942 et 1976.

Sa production se spécialise dans la construction pour les congrégations religieuses : églises en banlieue parisienne dans les années 1930 pour les Chantiers du Cardinal, à Saint-Maurice (Val-de-Marne), Taverny, Gagny, Villepinte et Saint-Prix.

Il mène des études de reconstruction pour Évreux (Eure) avec l’architecte en chef Pierre Bailleau (1905-1956)

Ensuite il est nommé architecte en chef adjoint d'Henri Delaage dans la Manche. Il est agréé MRU (Ministère de la Reconstruction et de l'Urbanisme)[2].

Il est atteint de maladie à partir de 1973, ferme son agence en 1976. Il est inhumé au cimetière Montparnasse à Paris avec l'homme de lettres Lucien Paté (1845-1939).

Réalisations dans la Manche

Notes et références

  1. « Acte de décès n° 85 N - État-civil de Paris 6e arrondissement - Fichier des personnes décédées », data.gouv.fr, Insee, année 1980.
  2. Agrément des architectes de la Reconstruction (lire en ligne)