Jean Guiton de Villiers

De Wikimanche

Jean Guiton de Villiers, né à La Rochelle (aujourd'hui Charente-Maritime) le 2 juillet 1585 et mort à La Jarne (aujourd'hui Charente-Maritime) le 15 mars 1654, est une personnalité militaire de la Manche.

Le défenseur de La Rochelle

Né dans les environs de Pontorson, Jean Guiton de Villiers est un des plus fameux hommes de guerre de son temps.

Ardent calviniste, il est choisi comme amiral par les habitants de La Rochelle en lutte contre Richelieu [1]. Au début du siège de la cité, les Rochellois lui proposent aussi de devenir leur maire [1]. Il leur fait cette réponse mémorable : « Je serai maire, puisque vous le voulez, à condition qu'il me sera permis d'enfoncer ce poignard dans le sein du premier qui parlera de se rendre ; et je consens qu'on en use de même envers moi, dès que je proposerai de capituler » [2].

En 1629, il résiste pendant onze mois face aux troupes royales. Lorsque les derniers défenseurs viennent se plaindre à lui en lui faisant remarquer qu’ils périraient tous, il leur répond : « Il suffit qu’il en reste un pour fermer les portes ! » [1]. Jean Guiton est néanmoins contraint à la capitulation. Le cardinal Richelieu vient lui-même le féliciter pour son héroïsme.

Notes et références

  1. 1,0 1,1 et 1,2 Dictionnaire des personnages remarquables de la Manche, tome 1, Jean-François Hamel, sous la direction de René Gautier.
  2. Arsène Delalande, Histoire des guerres de religion dans la Manche, J. B. Dumoulin, Paris-Mme Vve H. Gomont, Valognes, 1844, p. 5.

Article connexe