Jean Giraudoux et Barfleur

De Wikimanche

Jean Giraudoux

.

Jean Giraudoux, né à Bellac (Haute-Vienne) le 29 octobre 1882, mort à Paris le 31 janvier 1944, est un écrivain et un diplomate lié au département de la Manche.

Il séjourne à Barfleur en août 1922 [1] pour écrire son roman Siegfried et le Limousin [2].

Siegfried et le Limousin.

Pressé par les éditions Grasset de rendre son manuscrit, Jean Giraudoux consacre ses trois semaines de vacances à l'écriture. Il a 40 ans.

Dans une lettre à Paul Morand datée du 21 août, il écrit : « Je me suis aperçu en arrivant que je n'avais que le brouillon d'un livre de cent pages, et il a fallu travailler. C'est dur de faire un roman en trois semaines, loin des excitations factices que prodiguent les collègues et avec un porte-plume trop gros (...). J'ai souffert d'entérite à peu près continuellement, à la suite d'excès de poisson à la crème et de cidre. Par bonheur, nous avions un étage admirablement placé dans une maison qui donne sur le port, la mer ; je ne pouvais trouver une chambre plus agréable. Barfleur a l'agrément d'avoir la mer et pas un baigneur, la campagne et pas une auto, et depuis huit jours il fait beau avec brise légère. Suzanne s'ennuie un peu mais a trouvé la solitude agréable, et comme j'ai à peu près fini, nous commençons à nous promener et à rôtir sur la plage. Nous quitterons Barfleur à la fin de la semaine et ferons avant de rentrer un petit tour. (...) Je rentre le 31 et serai le premier au bureau, dès le matin. En fait, mes vacances commencent aujourd'hui. » [3].

Il dessine le port de Barfleur vu de sa fenêtre.

Notes et références

  1. Hugues Plaideux, « Jean Giraudoux à Blarfleur (août 1922) », Revue de la Manche, t. 51, n° 206, 4e trimestre 2009, p. 2-19.
  2. Jean Giraudoux, Siegfried et le Limousin, éd. Grasset, 1922 (lire en ligne).
  3. Cahiers Jean Giraudoux, n° 23, 1995.

Lien interne