Jean Fournée

De Wikimanche

Jean Fournée, né à Flers (Orne) le 1er juin 1908, mort le 24 mai 1997, est un écrivain lié au département de la Manche, médecin de profession.  

Les saints de Normandie

Après ses études secondaires à Avranches, il obtient ses diplômes de doctorat es lettres et de médecine du travail et de pédiatrie [1]. Il est médecin à Torigni-sur-Vire de 1935 à 1942, avant de s’installer à Paris [2].

Passionné d’histoire locale, cet ardent défenseur de la culture normande se voue à la restauration de l’abbaye de Belle-Étoile et, avec l’abbé Lelégard, à celle de La Lucerne [1]. Il est l’auteur de nombreux ouvrages d’art et de religion. Il se livre à de longues recherches sur le culte populaire des saints en Normandie [2].

Il fonde en 1946 la Société parisienne d’histoire et d’archéologie normandes, qui publie Les Cahiers Léopold Delisle [2].

Il préside l'association régionaliste Les Normands de Paris [1].

Publications

  • L'église de Saint-Symphorien-les-Buttes , éd. Pagnon, 1942
  • L'Abbaye de Blanchelande, Revue du département de la Manche, fasc. 77-78, 1978
  • Les Normands face à la peste, Le Pays bas-normand, 1979
  • Croyances, coutumes et légendes normandes autour de l’eau, 1984
  • L’arbre et la forêt en Normandie : mythes, légendes et traditions, 1985
  • Saint Nicolas en Normandie, Société parisienne d'histoire et d'archéologie normandes, 1988
sur Jean Fournée
  • Michel Nortier, « Bibliographie des travaux du Dr Jean Fournée », Cahiers Léopold Delisle, 1978

Notes et références

  1. 1,0 1,1 et 1,2 Dictionnaire des personnages remarquables de la Manche, tome 2, Jean-François Hamel, sous la direction de René Gautier.
  2. 2,0 2,1 et 2,2 Jean-Louis Vaneille, Revue du département de la Manche, tome 19, n° 73, janvier 1977.