Jean Charbonniaud

De Wikimanche

Jean Charbonniaud, né le 22 février 1951 à Marseille, est un haut fonctionnaire lié au département de la Manche.

Il est préfet de la Manche entre juillet 2008 et février 2009.

Carrière

Titulaire d'une maîtrise d'administration économique et sociale et d'un DEA en sciences sociales, il débute comme attaché d'administration centrale en 1982.

Le 8 avril 1986, il entre au cabinet du ministre délégué chargé de la Sécurité et est nommé en novembre suivant attaché principal d'administration centrale.

Il est ensuite directeur de cabinet successivement des préfets de la Mayenne en mai 1988, de la Drôme en octobre 1989, et du Morbihan en août 1991 tout en étant nommé sous-préfet de 2e classe en août 1992.

Il devient sous-préfet d'Yssingeaux (Haute-Loire) en janvier 1993, puis secrétaire général de la préfecture de la Haute-Corse en février 1995.

Sous-préfet hors cadre, il est affecté à la direction générale de l'administration en juillet 1995, avant d'être mis à la disposition des services du Premier ministre en décembre.

Sous-préfet de 1ère classe en août 1996, il est appelé en septembre comme chef adjoint du cabinet du Premier Ministre.

Administrateur civil de 1re classe en août 1997, il est chargé de mission à la sous-direction de la programmation et des études puis à la sous-direction du contrôle de gestion et des études.

Sous-directeur des ressources humaines et des relations sociales de la direction de l'administration pénitentiaire au ministère de la justice en 2001, il est appelé le 1er août 2004 par le ministre de l'Intérieur, Dominique de Villepin, comme chef de cabinet, avant de le suivre pour occuper les même fonction à Matignon, le 31 mai 2005.

Préfet hors cadre, il est nommé préfet de l'Orne le 24 avril 2006, jusqu'à être conseiller chargé de l'administration territoriale, de la sécurité civile, des professions réglementées et des jeux au cabinet de Michelle Alliot-Marie, ministre de l'Intérieur, en juillet 2007.

Le 25 juin 2008, il est nommé préfet de la Manche et prend ses fonction le mois suivant. Mais, sa gestion de la visite de Nicolas Sarkozy du 12 janvier 2009 est jugée mauvaise par les proches du président de la République, privé d'un bain de foule et chahuté par 3000 à 4000 manifestants de l’Éducation nationale. Le préfet est donc muté seulement 6 mois après la prise de fonction, « mis au placard » selon les commentateurs, au Conseil supérieur de l’administration territoriale de l’État, une décision critiquée dans le département par les élus de gauche comme de droite.

Il est ensuite en charge d'une mission d'inspection et de conseil pour les préfets et sous-préfets dans les régions Nord-Pas-de-Calais, Picardie, Champagne-Ardenne, Lorraine et Alsace.

Le conseil des ministres du 11 juin 2014 le nomme préfet de Basse-Normandie[1]. Il devient conseiller du gouvernement le 1er janvier 2016.

Il est chevalier de l'Ordre national du Mérite et de la Légion d'honneur.

Notes et références

  1. La Manche Libre, 11 juin 2014 (lire en ligne)