Jean-Paul Sartre et Cherbourg

De Wikimanche

Jean-Paul Sartre vers 1950

Jean-Paul Sartre, né à Paris le 21 juin 1905, mort à Paris le 15 avril 1980, est un philosophe et écrivain français, lié à la Manche. Il passe quelques-uns de ses premiers mois à Cherbourg entre 1905 et 1906.

Son père, Jean-Baptiste Sartre, polytechnicien et officier de Marine, épouse Anne-Marie Schweitzer le 3 mai 1904 à Paris. Le couple s'installe à Cherbourg, nouvelle affectation du mari, antérieurement à Brest. Alors que Jean-Baptiste est envoyé en Chine, Anne-Marie retourne à Paris où elle accouche.

Quand Jean-Baptiste revient en novembre 1905, le couple se réinstalle à Cherbourg avec Jean-Paul, âgé de cinq mois. Mais, malade, Jean-Baptiste doit demander son congé de la Marine en mars 1906. Il meurt de la fièvre jaune à Thiviers (Dordogne), sa ville natale, le 17 septembre 1906.

Anne-Marie et son fils Jean-Paul s'installent chez les grands-parents Schweitzer, alors à Meudon (Seine, aujourd'hui Hauts-de-Seine).

Jean-Paul Sartre devient par la suite une figure intellectuelle française majeure, symbole du quartier parisien de Saint-Germain-des-Près. Intellectuel engagé fortement à gauche, sa pensée s'inscrit dans le courant existentialiste.

Jean-Paul Sartre évoque brièvement Cherbourg au débuts des Mots :

« Jean Baptiste voulut préparer Navale, pour voir la mer. En 1904, à Cherbourg, officier de marine et déjà rongé par les fièvres de Cochinchine, il fit la connaissance d’Anne-Marie Schweitzer, s’empara de cette grande fille délaissée, l’épousa, lui fit un enfant au galop, moi, et tenta de se réfugier dans la mort. » [1].

Notes et références

  1. Jean-Paul Sartre, Les Mots, p. 16.