Jean-Baptiste Siméon Dudouyt

De Wikimanche

Jean-Baptiste Siméon Dudouyt, né à Prétot le 4 octobre 1778 [1] et mort à Coutances le 17 octobre 1845 [1], est un homme politique de la Manche, médecin de profession.

Biographie

Fils d'un notaire du pays, il fait ses études secondaires au collège de Coutances, puis va étudier la médecine à Paris. Après avoir passé sa thèse de doctorat, il revient exercer sa profession à Coutances.

Sa conception toute particulière de la médecine lui vaut l'opposition de la plupart de ses collègues. Un biographe utilisa d'ailleurs à son égard une formule sans équivoque, en disant de lui qu'il était un peu « de l'école de Sangrado » [2]. Il se signala cependant par son zèle, lors de l'épidémie cholérique de 1832.

Il est élu député pour le 3e arrondissement de la Manche, le 23 juin 1830, en tant que membre de l'opposition, partisan du gouvernement de la Restauration, puis se rallie, après les événements de juillet, à celui de Louis-Philippe. Il est réélu sous cette étiquette le 5 juillet 1831 et le 21 juin 1834, en tant que membre de la majorité ministérielle. Il siège jusqu'au 3 octobre 1837.

Il est conseiller général de la Manche de 1830 à 1833 [3].

Il ne se représente pas aux élections de 1837, et se retire à Coutances, où il meurt d'une attaque d'apoplexie foudroyante.

Notes et références

  1. 1,0 et 1,1 - Acte de décès n° 144 - Page 70/311 .
  2. Sangrado est un personnage du Gil Blas de Le Sage, dont le nom était devenu proverbial au 19e siècle pour désigner un médecin ignorant et systématique, ne connaissant que la saignée et l'eau chaude.
  3. « Tout sur la Manche », Revue du département de la Manche, tome 29, n° 113-114-115, 1987.

Article connexe

Lien externe