Jean-Baptiste Bouillon de la Lorerie

De Wikimanche

Jean-Baptiste François Bouillon de la Lorerie, né à Barenton le 19 août 1743 [1] [2] et mort à Mortain le 20 juillet 1830 [3], est une personnalité politique de la Manche, docteur en médecine.

Biographie

Il est sieur de la Lorerie [4].

Il est le fils de Jean-François Bouillon, sieur de la Prise-Passais, avocat à Mortainet de Madeleine Laisné [1] [5].

Il s'installe comme médecin à Mortain, dont il est le maire pendant trente-sept ans, en 1793 puis de 1800 à mai 1815 et de juillet 1815 à la date de sa mort [4].

Il est député aux États Généraux [4].

Il est anobli par lettres patentes du 30 juillet 1819[2]. Lorsqu'il reçoit cette distinction honorifique, un de ses amis lui dit en riant : « Bouillon, tu étais le premier des bourgeois de Mortain, maintenant, de Lorerie, tu es le dernier des nobles »[5].

Notes et références

  1. 1,0 et 1,1 - Acte de baptême – Page 34/221.
  2. 2,0 et 2,1 Alfred de Tesson, « Titrés et anoblis du Premier Empire et de la Restauration dans l'Avranchin. Boouillon (de la Lorerie) », Revue de l'Avranchin, 1906, p. 251 (lire en ligne)
  3. – Acte de décès n° 51 – Page 266/605.
  4. 4,0 4,1 et 4,2 Françoise Lamotte, « Le personnel médical de l'actuel département de la Manche à la fin de l'Ancien Régime », Revue du département de la Manche, tome 33, n° 121, janvier 1989, p. 21.
  5. 5,0 et 5,1 Annuaire des cinq départements de la Normandie, 1906, p.185.(lire en ligne)

Article connexe