Jacques Louis Le Rouvillois

De Wikimanche

Jacques Louis Le Rouvillois, né le 20 septembre 1787 à Hamars (Calvados) mort à Omonville-la-Rogue le 10 décembre 1889 [1] est une personnalité militaire liée au département de la Manche.

Biographie

Jacques Le Rouvillois et le fils de Louis Le Rouvillois receveur des Douanes à Isigny-sur-Mer (Calvados), et de Suzanne Canivet. Par sa mère, il est cousin issu de germain du grand-père de l'écrivain Charles Canivet qui a tant écrit sur le Cotentin, sur ses gabelous et dont un des contrebandiers s'appelle Rouvillois (dans Fils de pêcheur) [2].

Il se marie en premières noces avec Marie Rosalie Le Marinel (morte à Isigny-sur-mer le 31 janvier 1835) et en secondes noces avec Émélie Euphrosine Simon (morte à Omonville le 8 novembre 1878)

Le 16 janvier 1808 il entre comme soldat dans le régiment des douanes et y reste pendant 40 ans et 6 mois, dont 32 en qualité d'officier. Il est envoyé en Hollande en 1810 et y reste jusqu'en 1813. C'est cette année là qu'il part pour l'Allemagne avec un détachement de douaniers et assiste au blocus de Strasbourg. En 1814, il assiste au blocus de la forteresse de Landau.

Il rentre en France en 1816 et continue son service jusqu'au 1er juillet 1848, date à laquelle il est admis à la retraite en qualité de capitaine, grade qu'il possède depuis 11 ans.

Il est membre de la loge maçonnique de Cherbourg, La Fidèle maçonne [3] [4].

Distinctions

  • Il est décoré de la médaille de Saint-Hélène et doyen de cette distinction en 1885 [5]. Il jouit de toutes ses facultés et fait sa promenade au bord de la mer toutes les après-midi. La mémoire ne lui fait pas défaut, car il raconte souvent ses campagnes.

Notes et références

  1. Archives départementales, série 1886-1893 (5 Mi 572), État civil d'Omonville-la-Rogue, année 1889, acte de décès n° 17 page 42/79 (voir en ligne)
  2. Informations apportées par Christophe Canivet.
  3. La Vigie de Cherbourg, numéro du 7 août 1887 (voir en ligne sur Normannia)
  4. La Vigie de Cherbourg, numéro du 15 décembre 1889 (voir en ligne sur Normannia)
  5. Journal de Honfleur, numéro du 16 septembre 1885 (voir en ligne)
  6. 6,0 et 6,1 Archives Nationales, base Leonor, dossier LH/1604/21, Le Rouvillois Jacques (voir en ligne)